Monthly Archives: mars 2016

object(WP_Post)#4765 (26) {
  ["ID"]=>
  int(10928)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2016-03-15 15:50:20"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-15 13:50:20"
  ["post_content"]=>
  string(3550) "buzz video source

Samedi 5 mars 2016,

De retour de Lucerne, je suis bloqué dans un bouchon sur l'autoroute A2 qui traverse la Suisse du nord au sud. Comme à mon habitude, je profite d'être seul pour parler avec Dieu (je sais, je suis bizarre). Mais je réalise que souvent je ne pense pas vraiment tout ce que je lui dis et alors les paroles que je lui adresse sont un peu creuses... Quel interlocuteur étrange je fais...

Par le moyen du sacrifice de Jésus à la croix, j'ai pourtant accès direct à Dieu, non ? (comme chacun de vous en fait)
Alors, cette fois au moins, je me concentre un peu plus que d'hab sur ce que je dis, évitant les phrases toute faites, je lui parle avec mes tripes.
Un des sujets de conversation est mon dessin animé que j'ai sorti il y 3 ans. Un projet pilote qui n'a pas encore trouvé de chaîne télé intéressée à l'acheter.

- Seigneur à dire vrai, merci qu'il n'ait pas marché tout de suite. Non sérieux, car sinon, je n'aurais eu ni l'idée, ni le temps de sortir mon livre « Rendez-vous dans la forêt ». Je reçois tellement de courrier de gens qui ont été si profondément touchés en le lisant. Mais comme je suis sur le point de terminer le numéro 2, tu ne pourrais pas faire quelque chose pour relancer le dessin animé ?
J'avais dit qu'il toucherait des millions de gens... Et on en est si loin...

 

Le jour même,
Sans que je ne le sache, un webmaster qui m'est totalement inconnu poste mon dessin animé sur un site Facebook en vogue de Russie.

 

Lundi 7 mars
Je reçois la visite d'un pasteur qui me demande :
- J'ai investi sur ce dessin animé ! Qu'est-ce qui ce passe maintenant ?
Aussi naturellement que possible, je lui réponds :
- Ah oui, j'en ai parlé à Dieu ce w-e....

 

L'incroyable découverte !


Vendredi 11 mars,
Je le découvre sur le mur de mon Facebook avec 2,1millions de vues !!!
J'en crois pas mes yeux, alors je cours demander à mon Benjamin de 14 ans si j'ai bien compris.
Tremblant, je passe un coup de phone aux USA à mes collaborateurs français des studios Moondog animation qui ont déménagé là-bas. Ils n'en revenaient pas !
Très vite c’est l’effervescence et le branle-bas de combat ! Parmi leurs proches, des spécialistes du surf sur la vague sont appelés à la rescousse.
Avec un buzz pareil, on va relancer les producteurs et les médias...

 

Ce matin 15 mars

Le nombre de vues ne cesse de monter, 140 par min, 200'000 par jour, ce matin il en était à  2,8 millions !
Hier, j'ai téléphoné au journal télévisé de mon pays pour les avertir... Ils réfléchissent pour savoir s'ils vont en parler ou non.
Pour voir le phénomène : https://www.facebook.com/A.Auderset

Ce soir je joue avec mon groupe de rock Au Zelig de Lausanne :
http://www.saahsal.com/concert

 

A bientôt !"
  ["post_title"]=>
  string(29) "Un truc de ouf sur Facebook !"
  ["post_excerpt"]=>
  string(0) ""
  ["post_status"]=>
  string(7) "publish"
  ["comment_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["ping_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["post_password"]=>
  string(0) ""
  ["post_name"]=>
  string(27) "un-truc-de-ouf-sur-facebook"
  ["to_ping"]=>
  string(0) ""
  ["pinged"]=>
  string(0) ""
  ["post_modified"]=>
  string(19) "2016-03-15 15:50:20"
  ["post_modified_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-15 13:50:20"
  ["post_content_filtered"]=>
  string(0) ""
  ["post_parent"]=>
  int(0)
  ["guid"]=>
  string(32) "http://www.auderset.com/?p=10928"
  ["menu_order"]=>
  int(0)
  ["post_type"]=>
  string(4) "post"
  ["post_mime_type"]=>
  string(0) ""
  ["comment_count"]=>
  string(1) "0"
  ["filter"]=>
  string(3) "raw"
  ["post_title_ml"]=>
  string(37) "[:fr]Un truc de ouf sur Facebook ![:]"
  ["post_title_langs"]=>
  array(1) {
    ["fr"]=>
    bool(true)
  }
}

Un truc de ouf sur Facebook !

Samedi 5 mars 2016, De retour de Lucerne, je suis bloqué dans un bouchon sur l’autoroute A2 qui traverse la Suisse du nord au sud. Comme à mon habitude, je profite d’être seul pour parler avec Dieu (je sais, je … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Un truc de ouf sur Facebook !
object(WP_Post)#4766 (26) {
  ["ID"]=>
  int(10879)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2016-03-14 16:57:06"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-14 14:57:06"
  ["post_content"]=>
  string(14913) "

coeur6 ok web

Ligne d’arriv... de départ !

L’œuvre missionnaire en question est un énorme domaine constitué essentiellement de gazon. C’est un peu comme si on avait voulu poser cette moquette omniprésente à l’intérieur, aussi à l’extérieur. Mais il y a aussi des étangs artificiels et des arbres entourés de fleurs avec tant d’égard que l’on dirait que quelque chose cloche avec la réalité. Une forêt privée luxuriante encercle leur bureau qui sont eux aussi soigneusement rangés dans un bâtiment qu’on dirait taillé dans du rocher. J’ai l’impression, d’être un émissaire d’Europe venu quérir les renforts de l’armée des États-Unis. Dans quelques minutes, je serai en retard...

Avant de pénétrer sur le territoire féodal, il faut traverser un barrage avec des gardiens qui nous demande nos papiers. Suis-je vraiment attendu à un tel endroit ? Le vigile lève les derniers doutes en même temps que la barrière. La route est si propre que l’on dirait qu’elle vient d’être dessinée pour un livre de contes et légendes d’enfants. Une délégation cravatée m’attend à l’entrée et m’accueille telle l’équipe technique du pilote de Formule1, ils m’indiquent les WC, me tapent sur l’épaule, compatissent à mes mésaventures.

Les parois de toilettes sont si luxueuses qu’on a mauvaise conscience de se laisser aller (c’est un peu comme chier dans un saladier au milieu de la table du salon). Pour le petit Suisse que je suis, tout est démesuré ici, mais je refuse catégoriquement de juger ce que je vois, je suis juste dans une autre dimension avec d’autres règles. Je trempe ma tête sous l’eau du robinet pour chasser au mieux les derniers lambeaux de fatigue. C’est l’heure ! Ni une, ni deux, je me retrouve sur une estrade. Le public me dévisage, curieux d’entendre ce que cet inconnu au bataillon a à leur dire... (à moins que ce soit parce que l’eau coule encore sur mon visage).

1er rdv

J’ai peu de vocabulaire d’anglais, mais je le leur donne avec bon cœur, mais de toute façon, c’est avec ce dernier que je parle. Mon partage à l’effet d’une clé me donnant accès à leur cœur. L’émotion se lit sur leur visage. Dorénavant, lorsque je croiserai un passant de ce monde clos, on me reconnaîtra comme étant le petit gars que Jésus a trouvé grâce à une BD chrétienne dans les poubelles...

Témoignage de K.

Quand je finis, un respectable ancien s’assoit à ma table et me partage son témoignage : « J’étais drogué, perdu à New-York et, comme toi, je n’avais rien au départ mais j’ai trouvé Jésus dans un centre de désintox. Quand je téléphonai à mon père juif pratiquant, pour le lui dire, il pleura. Ma mère lui prit le téléphone et me dit : - Ton père ne pleure pas de tristesse, mais de joie, car nous avons trouvé Jésus nous aussi et nous prions pour toi depuis longtemps... Dix ans après, je deviens le patron du centre. Reagan, le président des États-Unis en personne, vient visiter mon entreprise et me féliciter de son bon fonctionnement. Je suis devenu un des patrons du secteur d’entraide du Mac Donald's, je suis maintenant ici, partageant mes compétences pour mon prochain... »

Le gars me tape sur l’épaule et s’en va. J’apprendrai plus tard qu’il est un des grands patrons de l’endroit, que sa présence, ce jour, est exceptionnelle et qu’après m’avoir entendu, il passera le message à ceux qui devront me voir de prendre au sérieux mon travail.

Amazing ! Asome ! Wonderful !

Quel enthousiasme devant mes dessins ! (à croire qu’ils viennent tous de gagner à la loterie !) Tout le monde semble partant. Le directeur m’offre la semaine à l’hôtel ! Suite à mon partage, je suis invité à plusieurs repas, à croire que toutes les portes du pays se sont ouvertes ! On parle de tournée à venir pour que je donne mon témoignage et interviews dans des TV, de rendez-vous avec des personnalités. Le directeur me demande de déjà leur présenter une esquisse de la BD sans paroles2 !

Retour sur (ma) terre

Durant le vol de retour, j’ai un peu l’impression de revenir victorieux d’une bataille, j’ai l’impression d’avoir les valises pleines de promesses. Mais je suis heureux d’être de retour à l’atelier dans mon petit pays que j’aime, car même si je dois y affronter ses lancinants problèmes de survie, c’est quand même un chez moi dont je saisis mieux la logique.

Peu de temps s’est écoulé et la mission m’écrit qu’ils ne vont pas entrer en matière pour mon projet de BD. Mais quand je leur demande, j’insiste pour savoir quel est le problème, je n’obtiens aucune réponse. Alors, je leur dis que si c’est en raison d’un problème financier, je suis d’accord, de le faire gratuitement, car la finalité d’atteindre tous ces gens passe avant mon intérêt... mais plus personne ne me répond. Silence radio...

L’échec

En fin de compte, je me retrouve à la case départ sans plus de résultats...

Pourquoi ? Je comptais pourtant sincèrement sur l’intervention de Dieu ! (?) Peut-être que quelque chose naîtra de tout ça plus tard.... (ou pas)

Résigné, je range le livre dans un tiroir, (à côté du projet espagnol) et décide de retourner à d’autres projets. Mais avant ça... je dors.

partie 1   partie 2    partie 4

 

" ["post_title"]=> string(33) "Le Maître des saisons (partie 3)" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(30) "le-maitre-des-saisons-partie-3" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2016-03-27 17:08:26" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2016-03-27 15:08:26" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(32) "http://www.auderset.com/?p=10879" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(177) "[:fr]Le Maître des saisons (partie 3)[:de]Der Herr der Jahreszeiten (dritter Teil)[:en]The Master of the Seasons – Part 3[:es]¡EL SEÑOR DE LAS ESTACIONES (Tercera parte)[:]" ["post_title_langs"]=> array(4) { ["fr"]=> bool(true) ["de"]=> bool(true) ["en"]=> bool(true) ["es"]=> bool(true) } }

Le Maître des saisons (partie 3)

Ligne d’arriv… de départ ! L’œuvre missionnaire en question est un énorme domaine constitué essentiellement de gazon. C’est un peu comme si on avait voulu poser cette moquette omniprésente à l’intérieur, aussi à l’extérieur. Mais il y a aussi des étangs … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Le Maître des saisons (partie 3)
object(WP_Post)#4767 (26) {
  ["ID"]=>
  int(10869)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2016-03-10 17:51:46"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-10 15:51:46"
  ["post_content"]=>
  string(17124) "

Deprime Marie web Vous vous souvenez du témoignage de Clairaline ?

Prise dans un guet-apens dans un camp chrétien, ça la soûlait grave, (elle n'en avait juste rien à f... de ces bondieuseries !). Elle évitait comme la peste les réunions chrétiennes et glandait dans la chambre en attendant que ça passe. C'est là qu'elle a lu une de mes BDs qui traînait sur un lit, (grave erreur !!!). Boum ! Elle se convertit !

Son témoignage :http://www.auderset.com/blog/la-bd-qui-tue-la-mort

En rentrant de colo, elle se retrouve face à la porte d'appartement. Depuis des années, au moment de presser la poignée de porte, elle avait la peur au ventre. Qu'elle nouveau drame familiale dépassant l'entendement d'un enfant allait lui sauter à la figure? Mais aujourd'hui, c'est différent, elle n'est plus toute seule...

Fuir dans la mort ?

Une fois de plus, l'ambiance à la maison est super glauque.

Assise toute seule à la table de la cuisine, la tête entre ses mains, Marie, la maman de Clairaline n'en peux plus.

Voilà maintenant 15 ans que matin, midi et soir elle ingurgite une panoplie de médicaments. Aucun d'eux ne pourront jamais la guérir, elle le sait pertinemment, mais ils sont le seul moyen d'atténuer les douleurs aiguës qu'elle ressent sur tout son corps. Sa maladie incurable l'assomme de fatigue, lui fait perdre des cheveux et le moral. Tous les jours à son travail, elle subit constamment un harcèlement humiliant. Ce soir, elle vient encore de se disputer avec son compagnon lunatique excessivement violent, qui sans raison apparente l'a rouée de coups. Avec les années, ce dernier a fait le vide d'amis autour d'elle et refuse de partir. Marie n'a plus aucun endroit pour se reposer, plus personne qu'elle puisse appeler secours. Alors, elle pratique le pendule et le tarot pour la moindre décision à prendre, mais c'est loin d'être une aide, car cela l'enferme encore plus sur elle-même. Son moral est sous terre. Il n'y a plus d'issue à sa vie de m... ! Elle a décidé de se donner le tour.

La lueur

Quand sa fille entrouvre la porte, un rayon de lumière s'infiltre dans la cuisine. Clairaline est habitée par quelque chose de nouveau. Elle explique qu'un certain Jésus est rentré dans son cœur. Purée, elle n'y comprend que dalle ! mais c'est sûr, il a dû se passer un truc de ouf ! - Maman, s'il te plaît conduis-moi avec mon petit frère à l'église évangélique à l'autre bout de la ville ! Une église !?! Qu'est-ce que... ? Horreur ! Ma fille est tombée dans une secte !!!

L'église

Clairaline finit par l'entrainer dans la petite église. L’accueil est chaleureux, ça faisait longtemps qu'elle n'avait plus connu ça. En s'approchant de la salle de culte, elle est attirée par des chants de louange adressés à Dieu (un genre de gospel), ils sont habité d'une paix et d'un amour quelle ne connait pas. Elle est subjuguée, quelque chose est en train de se passer dans son coeur. Les gens ici sont sympas, s’intéressent vraiment à elle, savent l'écouter. Le pasteur prie même contre sa maladie.

Rencontre avec Dieu

Marie, revient régulièrement parmi les chrétiens et un matin, décide de donner sa vie à Jésus (« il saura sûrement mieux la gérer»). Elle se sent renaître, en rentrant, elle brûle ses livres chelous et ses cartes, puis bazarde son pendule. C'est décidé, sa vie va changer de direction et elle n'est plus seule pour y arriver.

Un an plus tard, sans dire un mot, son bourreau de compagnon fait sa valise, quitte la maison (et c'est la dernière fois qu'elle le verra de sa vie). Elle change de travail, fini le harcèlement. Prise par le stress d'un déménagement (vi pask qu'elle a trouvé mieux et moins cher !) elle oublie complètement de prendre ses médicaments et ne le réalise que deux mois plus tard ! Comment c'est possible d'oublier un truc pareil ? Ah oui, pask'il n'y a plus ni symptômes, ni douleurs ! Ca fait cinq ans maintenant qu'elle n'en a plus pris ! Et même si le médecin n'arrive pas à y croire, les faits sont là : elle est guérie ! Trois ans après le premier pas vers Dieu, elle est complètement reconstruite et sa vie a changé en tous points à 100 % !

Le rêve

Une nuit, elle fit un rêve qui la marquera durant des années : Elle se vit dans une fête avec ses nouveaux amis, tout va bien, mais en voulant sortir, elle se retrouve nez à nez avec un combattant armé. C'est un barbu coiffé d'un keffieh qui la fixe d'un regard empli d'une haine intense. Le persécuteur l'insulte avec véhémence comme on cracherait au visage. Impressionnée, elle retourne en sécurité à l’intérieur. Une clef avec un symbole islamique (qu'elle n'avait jamais vu auparavant) lui fut donné.

En se réveillant, elle à la ferme conviction que Dieu l'averti de quelque chose, mais quoi... ?! Surtout quelle n'a rien à voir avec ce monde-là (?!?)

Buzz sur YouTube !

Unies dans cette nouvelle espérance, Marie et sa fille passe du bon temps ensemble. Elles plaisantent, rient, se racontent leur nouvelle expérience. Lors d'une soirée, comme pour sceller leur lien, elles postent sur YouTube les dessins d'un artiste accompagnés par leur chant de louange préféré...

La vidéo obtient un record inattendu : 1 069 201vues !!!!

(pour la voir : https://www.youtube.com/watch?v=lE8G-38jGoo )

Persécutions, mission et bière-pression (cherchez pas, c'est pour la rime...)

Etrangement, beaucoup de musulmans réagissent à cette vidéo avec de violentes insultes et même de graves menaces contre sa personne ! (pourtant cette vidéo n'a rien de provoquant...?)

C'est alors que lui revient en mémoire ce rêve où elle reçoit une clef, elle en comprend alors la signification. Encouragée par cela, elle persévère dans le dialogue avec eux. Très vite, les insultes font place à des questions et les questions à une réelle soif d'en savoir plus sur ce Dieu d'Amour (L'injure, c'est comme « bonjour » pour nous... ça doit être ça !) A leurs demandes, elle leurs envoie parfois des Bibles qui prennent la poussière à l'église. L'impact grandissant, elle étudie le Coran et cette culture pour mieux pouvoir répondre aux internautes. Ce faisant, elle a pu aussi découvrir la signification des symboles quelle avait vu dans son rêve pour la première fois. La tchatche via le net l'occupe parfois plusieurs soirées de suite. Certains correspondants prennent la décision de suivre le Christ au péril de leur vie, car les familles hyper religieuses coupent alors les ponts avec eux... Mais même si parmi eux, certains se sont retrouvés à la rue, ils ont trouvé la joie et la paix en Jésus.

Le départ de tout

Alors que je vous en parle, mon regard se trouble, je suis si ému, et dire que tcfvcodkfv¨èésd.dè¨ (... pardon, attendez, je m'essuie les yeux) ... et dire que le départ de tout ça c'est simplement quelqu'un qui a donné une de mes BDs. Cette BD que j'ai dessiné en mode survie, demandant à Dieu qu'il me permette de réussir à la terminer et surtout, qu'il me fasse l’immense honneur de l'utiliser personnellement afin qu'Il puisse changer des vies...

Trouvez le « Maitre des saisons » en français, anglais, allemand et espagnol sur ce lien, à partager à vos connaissances !! http://www.auderset.com/es/blog/en-the-master-of-the-seasons-part-1

Programme d'Alain Ce W-E Samedi 12 17h45 Je joue le “Papa show” à Savièse (version 45mn)

Dimanche 13 12H30 Je joue “Athée non-pratiquant” (Version 45mn) à Sion http://www.auderset.com/news/festival-des-familles

Mardi 15 Concert saahsal et Jam session à Lausanne à 19h00 http://www.gbeu.ch/print/les-gbeu/agenda/evenement.html?tx_kooldatenevbg_pi1[singleID]=277

samedi 19 Un groupe de jeunes visite l'atelier de Saint-Imier 13h30

Dimanche 20 Je témoigne au culte protestant à Yvonand à 10h00 il y aura plusieurs famille pour une cérémonie de katé (pensez à eux !) A 14h00, je joue un match d'impro au centre Dürrenmatt de Neuchâtel (attention, ce dernier n'est pas un spectacle chrétien!)

" ["post_title"]=> string(26) "Conséquence exponentielle" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(25) "consequence-exponentielle" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2016-03-10 18:15:12" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2016-03-10 16:15:12" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(32) "http://www.auderset.com/?p=10869" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(34) "[:fr]Conséquence exponentielle[:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

Conséquence exponentielle

Vous vous souvenez du témoignage de Clairaline ? Prise dans un guet-apens dans un camp chrétien, ça la soûlait grave, (elle n’en avait juste rien à f… de ces bondieuseries !). Elle évitait comme la peste les réunions chrétiennes et glandait … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Conséquence exponentielle
object(WP_Post)#4768 (26) {
  ["ID"]=>
  int(10856)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2016-03-08 16:28:26"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-08 14:28:26"
  ["post_content"]=>
  string(10114) "areoport web

 

Les alliés !

Toucher le fond pour atteindre le sommet.

La cible

Après une enquête sommaire, je trouve qu’il y a une big mission qui chaque année donne plusieurs millions de cadeaux aux familles les plus pauvres de la planète...

C’est non seulement une population qui ne sait pas lire, mais qui à besoin plus que tout le monde de s’enrichir du plus beau message d’espoir qui soit, celui qui aide à tout surmonter, celui qui est résumé dans ma petite BD.

 

Comment konfait ?

Je comprends assez vite, que les adresses de « contact » sur internet ne sont en fait que des voies de garage. Quand elles ne sont pas tout bonnement abandonnées, elles sont sévèrement surveillées par des cerbères que l’on nomme secrétaires, dont le job consiste quasi uniquement à filtrer les messages. (Il ne manquerait plus que quelqu’un du petit peuple dérange les leaders). A coup de hasards*, je rencontre enfin quelqu’un qui connaît l’un des principaux responsables du secteur jeunesse de cette mission ! Ma persévérance à travers les mois à vouloir obtenir « the » numéro de téléphone a au moins le mérite d’être une source d’inspiration de gags pour mon entourage, mais finalement.... yesssss ! je l’ai !

Voix du fond de l’atelier : - ha ha ha, oui mais ça ne marchera jamais !
Tel Indiana Jones avec son fouet, je lance un coup de fil à travers le continent. (Pour de vrai, je flippe un peu...)
*(« hasard » ha ! ha ! ha ! ce mot ha ! Ha ! Ha ! J’en peux plus !lol !)

Premier contact !

Assis à son bureau, le haut responsable s’interroge sur d’anciennes BD produites par ses prédécesseurs qu’il vient de trouver dans les archives :
- Seigneur, ne serait-ce pas une bonne chose d’en refaire… ?
Comme une réponse à sa prière le téléphone sonne... c’est moi qui appelle.
Le gars, un peu sous le choc, ne laisse rien transparaître, mais demande à en savoir plus.
De fil en aiguille, de Skype en courriers officiels, à l’aide d’une perle du nom de Heyjemangeraibienunbœufmoa (ce n'est pas son vrai nom) trouvée dans la foulée qui m’aide à traduire mon mauvais anglais (coïncidence de ouf, elle habite à 30mn de la mission), il finit par me donner rendez-vous dans son bureau.
(Petit détail non négligeable : celui-ci se situe à l’autre bout de la terre !)

 

Rendez-vous avec le destin

Mon premier rendez-vous (juste avant le sien) sera le mardi 11 Juin à 8h00 pétantes.
On m’accorde 10mn pour témoigner aux 300 staffs de cette mission. Un privilège exceptionnel qui ne sera pas renouvelé si, par hasard, j’arrivais en retard. (En retard, moi... !? Jamais !)

 

Je m’envole dans le vide

Après avoir raclé mes fonds de tiroir pour le vol, je crois honnêtement que j’aurai pas assez d’argent pour un hôtel... Mais peu importe, l’enjeu est trop important. Je m’envole, direction Washington, puis je dois prendre une correspondance.
J’adore sympathiser avec tout le monde durant le voyage. (Je suis comme ça... !) En quittant le premier avion, l’hôtesse, heureuse d’avoir pu me tchatcher en espagnol, me lance:
- Si jamais tu as besoin d’aide, je suis là jusqu’à 23h00 !
Elle sait pourtant bien que je repars avec l’avion de 17h00... ? J’ai un pressentiment...
- Seigneur, est-ce que par hasard, essaierais-tu de me dire quelque chose… ?
Bah... Demain matin 8h00, j’ai rendez-vous avec mon destin (et indirectement avec celui de million de personnes défavorisées) et c’est tout ce qui compte.

 

Désolé, ça ne va pas être possible !

17h00, l’avion est annulé !
- No problem ! Vous en aurez un autre à 20h00
me dit la dame derrière son bureau avec un sourire gêné.
20h00 : l’avion est à nouveau annulé et reconduit pour 22h00
22h00 : il est définitivement annulé.

 

L’os à plaignant

Devant mon désarroi et mon insistance, le sourire de la dame derrière le bureau n’est plus qu’un exercice musculaire. Sa voix trahit de l’agacement. La politesse n’est qu’un léger vernis de gentillesse derrière une indifférence froide et professionnelle... Elle me tend une feuille photocopiée avec des textes dans une langue incompréhensible : le langage administratif (et en anglais, en plus). Il contient pour toute solution, le numéro d’un répondeur automatique ou je ne pourrai même pas laisser de message. Je comprends l’idée, cette feuille n’est qu’un os à ronger pour que le plaignant la laisse tranquille, accepter sa feuille, c’est abandonner. Il y a si peu de compréhension en ce lieu, que je décide de donner de la mienne (le véritable responsable se cache derrière elle, je comprends bien que cette soirée, ne doit pas être facile pour elle non plus).

Je prends le papier.

 

L’hôtesse hispanique

Je ne connais personne ici, je suis si loin de chez moi, l’aéroport va fermer et je suis poliment prié d’évacuer les lieux par des types aux allures de policiers qui ne font que leur travail et bien sûr, c’est la faute à personne... (encore lui !)
Par bonheur, je retrouve l’hôtesse hispanique. Elle m’explique ce qu’il me reste à faire : c’est à dire... rien !
Elle me procure une fine couverture, une trousse avec une brosse à dent en kit et a l’air sincère quand elle me souhaite bonne chance avant de s’en aller, finalement, elle a répondu à mon premier besoin, un semblant de compassion dans ce monde artificiel.

Abandonné

Paumé... Je zone dans l’aéroport avec mes bagages et ma guitare sur le dos.

Ce n’est pas la première fois que je me sens complètement lâché. Mais ce terrible sentiment d’abandon, n’est sûrement rien en comparaison de celui des milliers* de gens que je me propose d’aider grâce à ce voyage..., car si moi non plus je ne comprends rien à ce qui m’arrive, je sais au moins, que Dieu n’est sûrement pas loin.

C’est à croire qu’une autre force invisible essaie d’empêcher mon rendez-vous. Pourtant, il faut que j’y arrive, on compte sur moi... ! (ou pas...)
Qui sait, on me remerciera peut-être un jour de l’avoir fait...
(* en fait c’est beaucoup, beaucoup plus, mais je dis juste des « milliers » pour pas que vous me preniez pour un mytho...).

 

Le territoire des zombies

Les seuls bancs que je trouve à proximité ont de méchants accoudoirs, et j’ai la désagréable impression qu’ils sont volontairement conçus ainsi pour qu’un pauvre type comme moi ne puisse pas s’étendre dessus. J’arrive presque à mesurer la quantité de manque de compassion respectable nécessaire pour en arriver à demander à un ingénieur de concevoir un tel banc. Je me couche bien en-dessous, pour pas qu’un passant me piétine. Si l’imitation d’un sol en marbre luxueux n’est pas très réussie niveau couleur, elle est excellente question dureté. Je crois que je n’ai jamais autant apprécié une couverture (même légère) que durant cette nuit-là.

Je suis crevé, *ç%&/()= ! faut que je dorme, mais est-ce raisonnable ?

Car je manque d’énergie sur le mobile qui me sert de sonnerie de réveil et j’ai peur qu’il ne sonne pas à temps, mais je manque aussi d’énergie dans mon corps. Je somnole... Durant la nuit, plusieurs personnes viennent me rouer de coups de pieds pour me dépouiller, ou l’ai-je juste rêvé ? En tout cas, je me sens dans le même état que si ça avait été réel : je suis cassé ! Je me réveille tout le temps en me demandant si j’ai dormi ou pas...

D’étranges zombies errent çà et là autour de moi (...ah non ouf ! ce sont juste des types louches), je m’accroche à mes valises pour pas qu’elles se fassent la malle, si par inadvertance ma fatigue quitte ce corps pour le pays du sommeil... Pourvu que je me lève à temps pour mon avion.

4h30, j’attends derrière une interminable file qui n’avance pas, (mince, je deviens un zombie moi aussi !?). La victoire est possible, l’avion décolle (et je suis dedans en plus !) Avant de s’éteindre, mon mobile avait réceptionné un message de mes deux anges (équipe de prière, voir RDVF page 33) pour me dire qu’ils étaient sur le coup.

Heyjemangeraibienunbœufmoa et son mari m’attendent à l’arrivée. (Dingue, mais alors, ça veut dire que les contacts sur internet, sont de vrais gens !!?)

 partie 1   partie 3    partie 4
"
  ["post_title"]=>
  string(37) "Le Maître des saisons – (Partie 2)"
  ["post_excerpt"]=>
  string(0) ""
  ["post_status"]=>
  string(7) "publish"
  ["comment_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["ping_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["post_password"]=>
  string(0) ""
  ["post_name"]=>
  string(30) "le-maitre-des-saisons-partie-2"
  ["to_ping"]=>
  string(0) ""
  ["pinged"]=>
  string(0) ""
  ["post_modified"]=>
  string(19) "2016-03-27 17:07:58"
  ["post_modified_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-27 15:07:58"
  ["post_content_filtered"]=>
  string(0) ""
  ["post_parent"]=>
  int(0)
  ["guid"]=>
  string(32) "http://www.auderset.com/?p=10856"
  ["menu_order"]=>
  int(0)
  ["post_type"]=>
  string(4) "post"
  ["post_mime_type"]=>
  string(0) ""
  ["comment_count"]=>
  string(1) "0"
  ["filter"]=>
  string(3) "raw"
  ["post_title_ml"]=>
  string(181) "[:fr]Le Maître des saisons – (Partie 2)[:de]Der Herr der Jahreszeiten   (Zweiter Teil)[:en]The Master of the Seasons – Part 2[:es]EL SEÑOR DE LAS ESTACIONES (segunda parte)[:]"
  ["post_title_langs"]=>
  array(4) {
    ["fr"]=>
    bool(true)
    ["de"]=>
    bool(true)
    ["en"]=>
    bool(true)
    ["es"]=>
    bool(true)
  }
}

Le Maître des saisons – (Partie 2)

  Les alliés ! Toucher le fond pour atteindre le sommet. La cible Après une enquête sommaire, je trouve qu’il y a une big mission qui chaque année donne plusieurs millions de cadeaux aux familles les plus pauvres de la planète… … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Le Maître des saisons – (Partie 2)
object(WP_Post)#4801 (26) {
  ["ID"]=>
  int(10848)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2016-03-04 15:13:01"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-04 13:13:01"
  ["post_content"]=>
  string(557) " 

 

Article du 03.03.2016 dans le journal du pays Yonnais

 

journal du pays Yonnais

 

plus d'info

 

 "
  ["post_title"]=>
  string(40) "Auderset dans le journal du pays Yonnais"
  ["post_excerpt"]=>
  string(0) ""
  ["post_status"]=>
  string(7) "publish"
  ["comment_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["ping_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["post_password"]=>
  string(0) ""
  ["post_name"]=>
  string(32) "auderset-dans-le-journal-yonnais"
  ["to_ping"]=>
  string(0) ""
  ["pinged"]=>
  string(0) ""
  ["post_modified"]=>
  string(19) "2016-03-04 15:28:51"
  ["post_modified_gmt"]=>
  string(19) "2016-03-04 13:28:51"
  ["post_content_filtered"]=>
  string(0) ""
  ["post_parent"]=>
  int(0)
  ["guid"]=>
  string(32) "http://www.auderset.com/?p=10848"
  ["menu_order"]=>
  int(0)
  ["post_type"]=>
  string(4) "post"
  ["post_mime_type"]=>
  string(0) ""
  ["comment_count"]=>
  string(1) "0"
  ["filter"]=>
  string(3) "raw"
  ["post_title_ml"]=>
  string(48) "[:fr]Auderset dans le journal du pays Yonnais[:]"
  ["post_title_langs"]=>
  array(1) {
    ["fr"]=>
    bool(true)
  }
}

Auderset dans le journal du pays Yonnais

    Article du 03.03.2016 dans le journal du pays Yonnais     plus d’info     More…

Posted in Presse | Commentaires fermés sur Auderset dans le journal du pays Yonnais