Le 11 septembre 2001

 

– “il faut réserver minimum 6 mois à l’avance!”

Le dragon de la réception de la salle que je voulais louer finissait d’achever le peu de courage qu’il me restait, mais j’osais un dernier:

– “ha… Désolé, je ne savais pas, n’y a-t-il vraiment pas possibilité de louer la salle pour la sortie de ma première BD?”

– “Bon! ”

Cédât-elle dans une bonté que tous les traits de son visage désapprouvaient déjà:

– “ok pour le 11 septembre 2001, il ne se passe rien à cette date… vous serez nombreux!?”

je lui balbutiai:

– “ben… Je ne suis pas connu… et mes enfants étant en bas âges, j’espère que ma femme pourra venir…”

– “c’est 100.- CHF!”

Une fortune! (je devrais le prendre sur l’argent du ménage). Grand seigneur, je jouais l’indifférence au point qu’un timide “merci” réussi même à se frayer un passage dans ma gorge serrée.

 

De la foi matérialisée

Ce même jour, que je recevais un grand camion remplit de palettes de BD. Quelle émotion!

Ce n’était pas juste le résultat de sept ans de travail assidu et de privations, mais la matérialisation de ce que (avec Dieu) j’étais souvent seul à croire.

 

3ème guerre mondiale

Après un combat acharné contre toutes les voix de la raison en conflit dans ma tête, je réussis à arracher le combiné du téléphone. Tremblant, j’avais téléphoné à la TV nationale (RSR). Mais j’avais tout de même réussi à formuler des phrases plus ou moins cohérentes. Dingue!!, Ils ont débarqué fissa dans mon atelier camera au point.

Ce même jour, a peine on déchargeait la dernière palette qu’un homme a accouru les yeux exorbités en hurlant:

– « c’est la troisième guerre mondiale!!! des terroristes attaquent New-York »

La rumeur fit péter l’audimat, tout le pays alluma le poste de TV pour en savoir plus, résultat: toute la partie francophone du pays me vit!!! (je vous promet: ce n’est pas moi qui ai organisé l’attentat!!)

« Le » vernissage

Le soir, une foule impressionnante assoiffée de dédicaces m’attendait. Les seuls autographes que j’avais signé de ma vie jusque là, étaient ceux qu’on apposait à la fin de la feuille d’impôt. (bon, c’est vrai, j’avais une fois signé des autographes pour des copains qui se moquaient en toute amitié de ma situation d’artiste maudit, mais bon, ça ne compte pas…)

le 11 septembre 2001, « idées reçues » ma première BD sortait, et ce dimanche cela fera exactement 10 ans.

Alain

 

 

 

This entry was posted in Blog. Bookmark the permalink.

Comments are closed.