Blog

object(WP_Post)#5170 (26) {
  ["ID"]=>
  int(17488)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2020-12-04 14:46:20"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2020-12-04 12:46:20"
  ["post_content"]=>
  string(4091) "

Je viens de sortir des studios de la Radio Suisse Romande (la radio nationale de la partie francophone de la Suisse). J’ai pu parler de mon ami qui est Jésus à plus de 29’000 personnes. Je ne sais pas pour ces gens, mais ceux qui étaient avec moi dans le studio avaient l’air sincèrement touchés. Et j’ai pu continuer de discuter encore longuement avec l’invité après coup. (Nous étions deux invités à nous rencontrer pour la première fois, c’est le principe de l’émission)

 

Merci de prier pour mes concitoyens suisses qui, cet après-midi, vont peut-être faire un premier pas avec ce grand Ami qui les aime. Vous pouvez écouter l’émission sur ce lien :

https://www.auderset.com/medias/radio/rts-rencontrent-pour-la-premiere-fois

Je vous donne rendez-vous mardi prochain, à 19h, pour  le live chez moi sur ce lien : 

Pour ceux qui aimeraient revoir ou découvrir le dernier live, c’est ici et en deux parties :

Il y avait une grande présence du St-Esprit lors de ceux-ci, et Dieu a distribué des baffes ( pleines d’amour, je vous rassure). Venez vous faire baffer sur ces deux liens :

" ["post_title"]=> string(21) "29’000 d’un coup!" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(14) "29000-dun-coup" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-12-04 14:46:20" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-12-04 12:46:20" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(32) "http://www.auderset.com/?p=17488" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(29) "[:fr]29’000 d’un coup![:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

29’000 d’un coup!

Je viens de sortir des studios de la Radio Suisse Romande (la radio nationale de la partie francophone de la Suisse). J’ai pu parler de mon ami qui est Jésus à plus de 29’000 personnes. Je ne sais pas pour … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur 29’000 d’un coup!
object(WP_Post)#5171 (26) {
  ["ID"]=>
  int(17378)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2020-12-01 16:26:33"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2020-12-01 14:26:33"
  ["post_content"]=>
  string(62259) "
A l'occasion du vernissage de Rendez-vous dans la Forêt Origine, on vous a proposé de participer à deux concours : un concours d'écriture sur Facebook et un concours photo sur Instagram.

Le post sur Facebook : https://www.facebook.com/A.Auderset/posts/10158133292474926
Le post sur Instagram : https://www.instagram.com/p/CHfWq1ZjDTR/

Les gagnants :
Concours écriture - Madeleine Faniel

Un souvenir consolant m’est resté d’une enfance tourmentée : Chaque été je me plaisais à effeuiller des marguerites, dans l’espoir que l’une d’elles me parle d’un amour passionné… Devenue adulte, je me suis retrouvée au sein d’un groupe de chrétiens, réunit l’espace d’un weekend. Chacun se vit assigner un vis-à-vis pour lequel il devait prier l’Esprit-Saint de lui transmettre un message. À la fin du weekend, la dame qui devait prier pour moi, me dit que lors de sa prière, l’image d’une marguerite lui était montée à l’esprit, mais elle protesta : "Quand même pas une fleur! Je t’en prie Seigneur, inspire-moi autre chose!" Mais malgré sa demande, la marguerite devint très grosse, et Jésus se mit à l’effeuiller en disant : "Je t’aime! Je t’aime! Je t’aime!" Par ce message, je compris que même si je m’étais souvent sentie très seule au milieu des ronces et des épines qui parsemèrent ma vie, Jésus était toujours là, m’aimant d’un amour éternel!

Concours instagram - ruelmh
 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par @ruelmh

Les autres textes sur Facebook : Karine Boyer En rentrant de l’école primaire ( j’avais moins de 10 ans) je passais par une petite rue qui longeaient la forêt. A l’heure du déjeuner dans ce village il n’y avait personne. Quand j’ai vu cet homme en mobylette s’arrêter au loin mon papa du ciel m’a avertie de me méfier et je me suis arrêtée net. Quand enfin je l’ai contourné il m’a demandé de l’aider en m’indiquant une plaque du chemin de traverse « qu’il n’arrivait pas à lire ». Quand j’ai refusé il m’a dit « que je n’étais pas très gentille »... J’ai pris mes jambes à mon coup et mon père (terrestre !) m’a emmenée raconter mon histoire au commissariat sans que je comprenne vraiment pourquoi Cet événement est resté profondément dans mon coeur Merci papa de ta présence et de ton inspiration !   Danielle Guillod Enfant surprise ! (pour ne plus dire accident) Je ne sais pas à quel moment j'ai perçu que ma venue au monde n'était pas souhaitée, mais les seuls moments dont je me souviens durant lesquels j'avais l'impression que maman s'occupait de moi, c'est au coucher et quand j'ėtais malade . On priait le "petit Jésus" pour qu'il protège notre famille. Alors très souvent malade et triste (déjà) "le Petit Jésus" était mon ami "imaginaire" à qui je parlais et qui m'a accompagné toute mon enfance. Jusqu'au jour où dans un film j'ai vu qu'on l'avait tué sur une croix et qu'on ne m'a pas expliqué pourquoi. Pour moi il était parti et mon enfance avec lui.   Myriam Miningou Je devais avoir 5 ou 6 ans. Dans mon village il y avait un petit magasin, sur le côté de ce magasin, une route très raide avec en haut de celle ci une usine. Ce jour là un camion a perdu ses troncs, qui ont dévalé la pente au moment ou nous sortions de ce magasin, si ma sœur ne nous avait pas fait revenir en arrière pour admirer un petit chalet en bois dans la vitrine, nous aurions été écrasées par les billes de bois. Le propriétaire du magasin est sorti tout blanc et nous a dit " Ça c'est un miracle!"   Sophie Borias Je devais avoir 15 ans tout les dimanche moi mes soeur. Et mon frère on allait à l'église le dimanche matin à Fourvière...j'étais pas enthousiasme je m'ennuyais le fait de parlé prié a une statue . N'avait aucun sens pour moi.la seul chose que j'aimais c'était la bougie cette lumière etc et de prier pour mon prochain. Ma famille etc.au fil du temps j'ai cherché cette lumière ce feu ya eu des hauts et des bas.et la a 47 ans j'ai enfin trouvé ce feu grâce à toi seigneur. Merci seigneur. Mes parents. Et frère et soeur spirituelle. Et vous .Et sa fait grave du bien.amen.amen.   Virginie Mingous J'avais presque trois ans quand survient le drame, je perdais m'a mère et mes deux sœurs dans l'incendie de notre maison, j'ai eu la vie sauve grâce à ma petite tante sur qui je me suis agrippée et qui a réussi à sortir.elle portais ma petite sœur à l'autre bras,mais elle a lâché prise avec la fureur des flammes.donc je me suis toujours dis que si le Seigneur m'a épargné, sûrement il connaît ses projets.   Isabelle Peteuil Je devais avoir 12 ou 13 ans lorsque une copine d'école de ma soeur est décédée d'une leucémie foudroyante. J'aurais voulu mourir à sa place pour qu'elle puisse être en vie. C'est fou comme idée. Alors que je croyais en Dieu à cette époque c'est bien des années plus tard que j'ai compris que Jésus était mort à notre place pour que nous puissions vivre pour l'éternité.   Emilie Ricquebourg Chagnot J'avais 5 ans. Mes parents n'étaient pas chrétiens. J'avais dans ma chambre un petit cadre avec une petite fille agenouillée priant. A l'école je me faisais ennuyer... Au point que je redoutais d'y retourner. J'en ai eu assez, un soir j'ai adopté la même posture que la fillette du cadre est j'ai dit: Dieu je ne veux plus que l'on m'embête dans la cour d'école. S'il te plaît empêche les. Le lendemain je n'ai rien subit du tout. . Et je les raconte à mes parents.   Lucie Bruyere Je me lance.... J'ai eu un accident de voiture (frontal) il y a une trentaine d'années, au moment de l'impact j'ai senti comme si quelquun c'était glissé entre moi et le volant. Et quand le dépanneur est venu emporter l'épave, il a finalement demandé à mon papa comment ça pouvait être possible que je n'ai ni mes mains, poignets, bras et bassin non fracturé. Si franchement c'est pas un ange qui m'a protégée.... je suis convaincue que c'est grâce au Seigneur que je suis sortie de là saine et sauve. Et tant pis si on me prends pour une douce folle encore après avoir raconté mon histoire. Je suis certaine que j'ai été protégée   Grégory Muller Je devais avoir environ 10 ans. Entre ma maison et l'école, il y avait un petit bassin. C'était l'hiver et le bassin était gelé. J'ai voulu m'amuser à casser la glace avec le pied. Lorsque la glace a cédé, je suis parti avec... Je me suis senti entrer dans l'eau glacée. Avant que j'ai pu comprendre ce qui se passait, j'étais sur le bord du bassin, trempé jusqu'à la taille... Jusqu'à aujourd'hui, je suis persuadé que c'est un ange qui m'a attrapé et sorti de là. Qqs années après, j'avais de gros questionnements et j'étais en monologue avec Papa sur le sujet quand je suis passé devant ce bassin, j'ai entendu (une forte conviction intérieure, pas une voix audible) Sa réponse, une réponse qui devait m'accompagner jusqu'à aujourd'hui chaque fois que j'ai des doutes sur le sujet !   Fabienne Giuliana En 1992, nous partons vivre à l'île de la Réunion pour quelques mois. Nous prions, et Dieu pourvoit à nos besoins de façon miraculeuse. Mon petit Jonathan a presque 4 ans. Nous nous apprêtons à aller en ballade, avant cela, nous prions tous les trois, avec son papa. Là, mon petit garçon prie aussi et dit : "Seigneur, donne moi un cadeau !" Nous nous promenons dans la ville, puis sur un muret, devant la poste, il y a une petite voiture, « camion de glace » et Jonathan s'écrie : « le cadeau du Seigneur ! »   Paule Nissi Dakouri Maman disait que j'avais 2 ans j'ai eu une Tres Grave diarrhée, et que je vomissais beaucoup . N'ayant pas les moyens et ne pouvant pas joindre mon père elle était déboussolé Ensuite Le Saint Esprit Lui a demandé de se rendre à l'hôpital Le plus proche , chose qu'elle a suivi ! Arrivé La bas , quand Le médecin m'a vu , il était tout étonné et il a dis à maman : votre Fille était Sur Le point de mourrir par cause de déshydratation , vous êtes venus à point Et à apres ca le médecin m'a pris complément en charge jusqu'à Je me retablisse   Emmanuelle Koffi A 10 ans je traversais une grande dépression et je cherchais à me suicider. J'ai même maudit le jour de ma naissance. Personne ne savait ce que j'endurais dans ma tête. Puis, un jour, ma mère qui était gravement malade m'a expliqué ma naissance. En fait j'étais déclaré morte dans son ventre quand elle était enceinte. Après plusieurs prières, au moment où l'on devait me retirer de son ventre, le médecin à réaliser que je respirais soudainement. Il en était devenu presque fou de voir un tel miracle. Depuis j'ai compris que Dieu était avec moi tout ce temps et que j'avais peut être de l'importance. Peut être qu'il y a une raison a cette dépression et au mal être que je ressens constamment. [suite en réponse à Madeleine Faniel] Amen. C'est vrai qu'il est d'une patience infinie. Il m'aide chaque jour à sortir de ces oppressions du diable. Ces derniers temps, depuis que j'en ai parlé ici, j'ai l'impression de me sentir mieux. Comme si vous aviez activez le processus d'un changement en moi. Juste après ce post, un pasteur remplit de compassion à fait une prière pour ceux qui souffrait d'oppressions, de dépression et de toutes sortes de ruses du diable. Pendant qu'il prêchait j'ai sentie que Dieu me parlait et lorsqu'il priait j'ai prié avec lui en disant au Seigneur que je ne voulais plus de ce mal. C'est comme si tout c'est enchaîné en même temps. Depuis je vais de plus en plus mieux. C'est comme si quelque chose avait changé en moi. Dieu m'a fait comprendre qu'il y aura toujours des mauvais jours. Mais à chaque fois qu'il se présenteront il ne faut pas que je cède à la ruse de l'ennemi. Il faut que je choisid toujours la Vie. J'ai bien fait de partager mon témoignage ici car ça été le déclencheur de beaucoup de choses. Merci Madeleine Faniel, Maiv Cua Ly Ly et Alain Auderset pour ce post. Merci beaucoup et que Dieu vous bénisse abondamment   Vola Nuria Malaga On avait un lit superposé quand on était petit. J'étais sur le lit du haut. Mon frère était debout en bas et on se chamaillait. J'ai voulu l'attraper par le T-Shirt sans descendre du lit. Mais il quittait la pièce. J'ai plongé la tête la première sans réfléchir vers le sol. Une voix m'a clairement dit "Rentre la tête dans ton cou". J'ai obéi et j'ai pu faire une roulade avant sans me briser la nuque ni être paralysée. Il n'y avait personne d'autre dans la chambre. Je devais avoir 8-9 ans à l'époque. Je me suis rendue compte que Dieu m'avait protégée quand bien même je n'étais pas la grande soeur la plus sympa du monde avec mon frère.   Mickael Gerber J'avais 14 ans, j'aidais mon papa au champ. Pour crocher la charrue, les deux premiers points sont faciles et le 3ème est plus simple à deux personnes, un dans la cabine avec la manette et l'autre qui tient le piston. Pour aller plus vite et seul, je tiens le piston dans la main gauche et je l'active avec un raccourci. Ma main gauche se fait coincer entre un piston de plusieurs tonnes et un U en fer. Au lieu de m'arracher la main, le piston s'est relevé tout seul avec force, alors que ce n'est pas son rôle. J'aurais dû perdre une main et j'ai gagné un miracle !!! Le radiologue ne revenait pas que je n'ait aucune séquelle. Merci Jésus ! (Navré de n'avoir pas pu venir hier pour la vidéo...)   Yentel Alber Un jour en cassant en deux un DVD d'un film ( poltergeist), j'ai été attaquée lors de mon « sommeil » des fourmillements dans tout mon corps, qqun est sorti de moi et m'a réveillé, il était dans le coin de la chambre et me regardait du haut de ses deux mètres avec des yeux à mourir de suffocation, moi cloué dans mon lit, impossible de bouger, à part les yeux, j'ai réussi à allumer la lampe de chevet en espérant que cette chose partirait, c'était pire en vérité, oppression à mort. J'ai pris ma bible et j'ai commencé à lire à n'importe quel endroit, soudain une voix dans ma tête me dit : tu fais quoi là ? C'est n'importe quoi, tu n'es pas de taille pour combattre, seul jésus sauve. Alors je me suis mise à prier à voix basse tellement l'air était suffoquant. Et du couloir est venu un torrent de fraîcheur, des chevaux et une paix indescriptible. Voilaaaa   Naomi Zuwala 18 ans de vie dans ma maison d'enfance ( et de rêve), des bons souvenirs à gogo. Je me couche et avant de dormir je papote un peu avec Dieu, il me dit " ça te ferait quoi de demenager?". Je n'y avait jamais pensé mais du coup je me suis préparée ce soir là. Le lendemain mon père nous annonce qu'il a mis la maison en vente. Le choc, mais mon papa céleste a eu beaucoup de prévenance et d'amour pour moi de me le dire la veille. Une petite anecdote de rien du tout comme j'en ai eu des centaines et qui ont eu un impact jusqu'à présent. Cela me rassure aussi en tant que maman : je peux être maladroite, mais Dieu est prévenant avec mes enfants.   Gennesis Pineda Quand j’étais petite et je vivíais dans mon pays natal l’Equateur, une église organisait une séance de film à l’extérieur sur la vie de Jésus pour tout le quartier. Ma première expérience cinéma J’étais captivé par le film et son protagoniste et puis le moment de la crucifixion est arrivé... Je ne comprenais pas pourquoi on voulait le tuer..et me répétais sans cesse « mais il a rien fait ! de l’accuse t’on? il est innocent ! » Je me suis mise à pleurer à chaudes larmes remplie de tristesse et douleur. Les deux garçons assis à côté de moi se sont moqués en me traitant d’idiote. Le film s’est terminé et je suis repartie sans réponse à mes questions... des années plus tard j’ai rencontré Jésus. Il a ramené ce souvenir à ma mémoire et m’a dit: « tu te souviens du film ? Bon bah c’est pour toi que je suis mort ». J’en frisonne encore   Johanna Roy Devant la maison de mes parents, il y a un champ en pente. Dès les premières neiges, nous y montions pour faire du bob (luge). Un après-midi avec ma sœur, ma cousine et 3 amis, nous avons eu l'idée d'attacher 3 bobs ensemble pour aller encore plus vite. L'idée fonctionna tellement bien qu'au lieu de nous arrêter en bas de la piste, nos bobs foncèrent sur la barrière en barbelé 5 mètres plus loin. Tel un film de Matrix, nous avons eu le reflexe de nous allonger en arrière. Il faut savoir que le fil le plus bas de la barrière est situé à 60 cm du sol et que nous étions 2 par bob. Nous sommes tous ressortis indemne de cette aventure et je sais que ce jour là Dieu nous avait protégé car notre "chance" défie toute logique.   Fiona Rothen Ça c'est passé le mois dernier : Nous étions en voiture avec des amis. Mon amie qui conduisait venait d'avoir son permis. Il y avait beaucoup d'agitation dans la voiture. Arrivé à un céder de passage, mon amie se lance sur la route sans regarder (c'était une route délimitée à 80 km/h, les voitures venaient vite). Malheureusement un gros véhicule (style jeep) avec une remorque transportant des chevaux arrivait au même moment. Nous étions pétrifié de peur et mon amie a eu le réflexe d'appuyer sur l'accélérateur. Nous avions pu rejoindre la route sans accident. A l'arrivée nous étions encore sous le choc. Mon amie, qui conduisait, et moi sommes chrétienne, nous étions persuadée que Dieu nous avait protégé, surtout que chacune de notre côté avions prié pour que Dieu nous protège lors de ce trajet, ce qu'il avait fait ! En allant me coucher le soir, Dieu me montre la scène au ralentis, et je vois les mains de Dieu : une ralentir le véhicule et la deuxième main nous faire avancer. Dieu est grand, il agit et nous protège !!   Marine Le Goff J'ai eu une enfance marquée par la violence et le rejet. J'en ai beaucoup souffert. Vers 13, 14 ans, je crois, une nuit tandis que je priais, j'ai reçu ces mots :" Tout ce que tu vis n'est pas vain. Quand tu auras la victoire sur ces choses, tu aideras beaucoup de personnes". Ca m'avait sur l'instant apporté un peu de joie et de réconfort. Je me suis souvenue de ces mots beaucoup plus tard, à l'âge adulte. Et c'est là que j'ai compris que ces paroles venaient de Dieu. (Je n'aime pas m'exposer mais lire les témoignages des autres m'ont fait du bien, d'où mon partage ).   Mireille Emery A l'enterrement d'un de mes grands-papa, je pleurais bcp. Je devais avoir 8 ans. Dèjà, j'avais perdu ma maman, (sa fille) 2 ans avant. A la fin du culte, le pasteur est venu me voir et m'a dit: tu aimais bcp ton g-papa...."Je vais prier pour toi." Cette phrase m'est restée, et quand à mon tour je dis à qq, je vais prier pour toi, ça me revient.   Lucy Mukans Bonjour, quand j'étais petite je ne connaissais pas Dieu et ma mère et mon beau-père n'était pas chrétien. A la maison, Il y avait beaucoup de violence, alcool, drogue.. Et pour échapper à cette dure réalité j'allais dans un petit bois qu'on avais derrière notre maison. Là, se tenait un grand pin où il y avait une cabane en bois, construite en haut dans les branches. Chaque jour, je m'y rendais, grimpait aux branches pour me retrouver à l'abris dans cette cabane. J' y passais beaucoup de temps, je chantais, je dessinait et même je parlais à un ami imaginaire. Et même si je ne connaissais pas Dieu, je me sentais tellement bien perchée la haut sur mon arbre. Je crois que Dieu était avec moi car j'étais heureuse et c'est comme si tout devenais calme, serein dans un moment suspendu dans le temps.   Nathalie Filiatrault Turcotte Lorsque je venais d’avoir mon permis de conduire , je revenais d’une fête de Noël avec mon petit frère et à un moment mon auto a glissé et je me suis ramassé à sens inverse d l’autoroute. J’ai immobilisé l’auto et je voyais tout les phares arrivés sur nous .. à ma grande surprise, personne nous a accroché, ils ont tous pu s’arrêter ... j’ai pu reprendre la route sans accident majeur... j’ai vraiment vu que Dieu avait mis des anges autour de nous pour nous protéger , amen !   Helene Dosdos Ma fille m’a raconté qu’a l’âge de 6-7ans, elle avait prié et demandé à Dieu de la transformer en sirène (c’était sa période Ariel la petite sirène ) Après un certain temps, elle était dépitée que le Seigneur n’agisse pas. On lui avait pourtant dit que Dieu entend nos prières ! Une pensée se fit alors fortement dans son cœur... « Si tu avais une queue de sirène, tu serais obligée de rester toute ta vie dans la baignoire et tu ne pourrais plus sortir jouer avec tes copines, sans tes jambes, tu risquerais de sécher au soleil ) Cela l’a fortement impressionné et elle s’est dit que c’était bien vrai que c’était une chose à laquelle elle n’avait pas pensé et qu’il valait mieux garder ses deux jambes Personnellement, vers 10 ans, j’étais à l’école chez les sœurs enseignantes. Pour nous occuper, elles nous avaient demandé d’écrire Une lettre à Jésus. J’ai écris plusieurs laïus, mais à chaque fois, je n’étais pas contente, ça n’allait pas. A l’idée que Jésus la lise, c’est comme si je faisais du blabla religieux des enseignements que j’avais eu. Je recommençais plusieurs fois ... jusqu’au moment où 3 mots résonnaient en moi : - « Jésus je t’aime » ... j’avais écris ces simples mots avec mon cœur et j’ai été envahie par une joie, une paix et un amour si intense que je ne peux oublier. Je savais qu’il était là, ce n’était pas juste une lettre virtuelle mais réellement une relation et il me répondait   Sophie Liemans Je viens d un milieu athée. Je n avais jamais entendu parler de Dieu. Si j avais mis les pieds un jour dans une église c était éventuellement pour un mariage ou un baptême mais ces rites m étaient totalement étrangers. Je vivais dans un contexte familial très dysfonctionnel et j en souffrais beaucoup. Pourtant je ne me suis jamais sentie seule, ni abandonnée, ni désespérée je savais que quelqu'un était à côté de moi. A 10 ans j ai demandé une bible illustrée à l époque on avait trouvé ma demande totalement extravagante car personne dans mon entourage n en possédait une.Ce livre est devenu mon livre de chevet. Je me suis convertie 10 ans plus tard et j ai pu mettre un nom sur cet ami invisible : Jesus...   Emilien Bonard Depuis le CP jusqu'à ma 3eme (j'ai quitté l école) j'ai été harcelé j était sans amis ont me frappaient tout les jours, insulté tout les jours, humilié tout les jours, rabaissé tout les jours ont me disaient tout les jours que j était qu un bon à rien, j était nul, un raté etc sans oublié les menaces de mort au point ou j'ai atteint la limite j ai failli me suicidé j' était dépressif, plus goût de vivre , renfermé je n' avais plus rien à perdre quelques mois plus tard je vais dans une nouvelle église et à partir de la Dieu à lancé une opération sauvetage d urgence et c est dans cette église que pour la première fois j'ai eu de vrai ami , j ai été reconstruit petit à petit et puis à ZeRencontre (événement qui regroupe un tas de jeune chrétien) plus précisément le dimanche soir le prédicateur américain à fait un appel pour ceux qui voulait recevoir le baptême du St Esprit donc je me suis avancé (j avais plus rien à perdre) il a dit "levé la tête, fermé les yeux et répété après moi" ce que je fais à la première phrase les paupières tremblait à la deuxième phrase je tremblait et je pleurais à la troisième je tremblait de partout au point que je suis tombé à genoux face contre terre entrain de pleuré et je demandais pardon pour toute mes fautes et la 2 visions la première je me suis vu baptisé dans de la lave et la deuxième j'ai vu la croix vide je savais que Jésus était la et il m'a appelé "mon fils" au même moment qu il disait ça j'ai senti un amour que personne ne trouvera sur cette terre quand je me suis relevé la dépression, les pensées suicidaires etc plus rien volatilisé comme ci rien ne c était passé même le groupe de jeune était surpris je suis passé de tout timide réservé suicidaire à enfant de Dieu, Gros nounours, positif et heureux et actuellement Dieu est énormément bon concernant l emploi il m aide beaucoup   Grace Imagination J’habite dans le sud de la France, dans une région où on vient pour le soleil et la mer Méditerranée. Quand j’étais petite, j’aimais énormément le peu de neige qui tombait de temps en temps. Alors, je me suis mise à prier chaque année pour qu’il neige et chaque année il neigeait au moins une fois ! C’était un peu un clin d’œil entre moi et Dieu et quand j’attendais la neige, ce n’était pas seulement elle, mais aussi l’accomplissement de ma prière ! Les années ont passées et j’ai grandis. Je me suis arrêtée de prier pour ça et il n’a plus neigé chaque année… Maintenant, à chaque fois qu’il neige, je pense à Dieu et aux magnifiques cadeaux qu’il m’a faits quand j’étais petite !   Marlyne Bertone J'avais 10 ans quand j'ai eu la certitude que Dieu existait. C'était un matin, ma maman venait de se réveillée... elle s'est mise à crier de joie, rameutant toute la maisonnée, car depuis des années et malgré plusieurs opérations, elle était partiellement paralysee par deux hernies discales. Mais ce jour là, elle était guérie et se tordait dans tous les sens pour nous le prouver! La veille, un prêtre avait prié pour elle. Pour mon cœur de petite fille, aucun doute possible: Dieu existe: j'ai vu le miracle qu'il a fait pour ma maman!   Méla Nie à mon tour: à l'âge de deux ans j'ai habité dans une famille d'accueil. Cause maltraitance parentale. J'y ai habité un an. J'étais arrivé chez eux dans le plâtre de la taille aux bouts des orteilles. Après un an, je devais quitter cette famille pour retourner chez ma mère. La famille n'a eu aucune nouvelle de moi pendant 30 ans. C'est 30 ans plus tard qu'elle me retrouva. Suite à une conversation téléphonique. Je réalisa que la dame était chrétienne. J'annonce à cette dame que moi aussi j'étais chrétienne. Je décide donc de faire le 3h de route qui nous séparaient pour aller la rencontrer. (suite) Comme c'était loin de chez moi, j'y ai resté la nuit pour aller à son assemblée le lendemain matin (dimanche) à ma surprise, tout le monde la bas étaient vraiment content de me rencontrer en vrai. Imaginez ca, la famille qui m'avait accueillie à l'age de 2 ans ainsi que toute l'assemblée, ont prié pour moi toutes les semaine et ce pendant 30 ans sans même savoir ou j'étais rendue!!! Vraiment Je remercie du fond du coeur pour les prières de tout ces gens. J'ai eu des anges autour de moi durant toutes ses années!   Samuel Vanderfraenen Enfant comme Peter Pan, je vivais au pays imaginaire. Chevalier, pirates… occupaient mes journées. Mais quand arrivait, l’heure du coucher et l’obscurité de ma chambre, mon imagination remplaçait les chevaliers par des sorciers et monstres en tout genre, qui campaient aux pieds de mon lit. La peur, les pleurs, les cris, voilà mes nuits… et celles de mes parents. Un jour ma maman arriva, avec une petite étoile, elle m’expliqua qu’elle brillera dans l’obscurité de ma chambre et que Jésus m’avait écrit un message dessus « Ne craint point ». Effectivement, le soir venu, elle brillait. Dans mon cœur d’enfant c’était Jésus, qui la faisait briller, pour moi. Par cette étoile, Il me disait « Je suis là près de toi, n’aie pas peur. » Et j’ai commencé à Lui parler, de tout et de rien, pour me rassurer au départ mais les années passèrent, E.T, Dragon Ball, Rocky, Nirvana quittèrent les murs de ma chambre mais l’étoile, resta. Elle est le commencement de centaines, de milliers de discussions avec Jésus. J’ai 42 ans, cette étoile est toujours dans ma chambre, dans une boite, elle ne brille plus, le papier réfléchissant est trop vieux. Par contre Jésus brille toujours dans ma vie. Sans lui, je ne serai pas celui que je suis aujourd’hui. « Instruit l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas . »Prov 22.6 . Merci maman. Jésus un ami pour la vie.   Claire Lachtab Martin Un soir, ma maman me montre le contenu de son portefeuille et me dit: "Tu vois, il ne nous reste que 10 francs pour finir le mois. Je ne sais pas comment on va faire, mais je ne m'inquiète pas, car j'ai remis ça à Dieu." Nous étions une famille de 5, dont 3 adolescents en pleine croissance ! Nous n'en avons parlé à personne à part Dieu... Le lendemain, dans la boîte aux lettres, nous avons trouvé une somme largement suffisante pour finir le mois, avec une note anonyme où il était écrit: "Le Seigneur m'a demandé de vous donner cette somme. Vous saurez quoi en faire." Je suis reconnaissante envers le Seigneur, envers la personne qui l'a écouté et a obéis au bon moment, et envers ma maman de me l'avoir partagé car par la suite, au lieu de m'inquiéter, je me suis toujours confiée à Dieu et Il a toujours pourvu !   Et voici les autres photos d'Instagram :
 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par admin (@admindada)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par admin (@admindada)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Mikl Géwol (@miklgewol)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par @une_flamme_144

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Liva Heck (@liva.heck)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Jeremie Mcduff (@jeremiemcduff)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Marylene Gremy (@marylenegremy)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Aurore Marotta (@auroremarotta)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par RWÄN (@rwan_alx)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Martin Marguerat (@mamarguerat)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Carlo Pavia (@carlo.pavia.arte)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Manou (@manoujegoviquez)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Anaëlle 🌻 (@douxcupcakes11)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Bourges Bertrand (@mr_pistach3)

" ["post_title"]=> string(45) "Résultats des concours de texte et de photos" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(44) "resultats-des-concours-de-texte-et-de-photos" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-12-01 16:26:33" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-12-01 14:26:33" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(32) "http://www.auderset.com/?p=17378" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(53) "[:fr]Résultats des concours de texte et de photos[:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

Résultats des concours de texte et de photos

A l’occasion du vernissage de Rendez-vous dans la Forêt Origine, on vous a proposé de participer à deux concours : un concours d’écriture sur Facebook et un concours photo sur Instagram. Le post sur Facebook : https://www.facebook.com/A.Auderset/posts/10158133292474926 Le post sur … More… More…

Posted in Blog, Nouveautés | Commentaires fermés sur Résultats des concours de texte et de photos
object(WP_Post)#5174 (26) {
  ["ID"]=>
  int(17413)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2020-12-01 16:01:04"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2020-12-01 14:01:04"
  ["post_content"]=>
  string(28959) "

Voici un courrier que j’ai reçu 

et publie avec autorisation….

 

Je m’appelle Marie-Hélène et depuis 13 ans, je suis visiteuse de prison dans le Sud-Est de la France. Ce que je vais vous raconter est l’un des meilleurs souvenirs de ma mission.

 

Abdel

 

Rencontre avec la souffrance d’un prisonnier

En décembre 2019, je rencontrais pour la première fois Abdel* au parloir du Quartier Maison Centrale du Centre Pénitentiaire. Un Africain de 35 ans, grand, costaud, incarcéré pour plusieurs dizaines d’années encore; une longue peine… une très longue peine !

 

Nos rencontres hebdomadaires avec Abdel se sont toujours passées dans un climat de confiance et de respect. Il me parlait de sa vie avec un passé aux multiples souffrances auxquelles il ne savait répondre hélas que par de la violence. Et puis il exprimait ses regrets, ses remords… Tout en l'écoutant, je sentais naître dans mon cœur de la compassion, de l’amour et de l’espérance, car je savais que Jésus l’aimait et Lui seul pourrait le transformer. 

*ce n’est pas son vrai nom

 

Offrir un “Rendez-vous”

Lors de notre 2ème ou 3ème rencontre, Jésus arriva dans nos discussions. 

Alors aussitôt je décidais de lui donner le livre d’Alain Auderset RENDEZ VOUS DANS LA FORET 1. Et là, ce fut le déclic. Abdel qui n’avait pas une grande facilité pour lire, l’a dévoré… Ce livre a été un outil précieux pour transformer Abdel. Il me disait souvent : j’aimerais parler à Jésus comme Alain !

 

De semaine en semaine, je voyais le changement s’opérer dans le comportement d’Abdel, il devenait souriant et paisible. Toutefois Abdel constatait beaucoup d’injustices au sein de la détention. A cela s'ajoutent souvent du mépris, des moqueries. C’est pourquoi un jour une altercation éclata et Abdel entra dans une colère incontrôlée, ce qui lui valut d’aller pendant 5 ou 6 jours en cellule d’isolement au quartier disciplinaire. En partant, il a seulement voulu prendre le livre RENDEZ VOUS DANS LA FORET. Il a eu le temps de le lire et de le relire… D’ailleurs, il m’avait montré son petit journal qu’il tenait chaque jour et sur chaque page se trouvait un petit message adressé à Jésus. C’était beau et émouvant.

 

Le tabouret qui parle

Ce qui m’a beaucoup touchée aussi, c’est le fait qu’avant de quitter cette cellule d’isolement, Abdel a voulu graver sur le tabouret cette phrase : « Jésus t’aime - parle Lui ». Il m’a dit que c’était un message pour le détenu qui viendrait après lui dans cette cellule. Il était tellement heureux de vivre du pardon de Dieu qu’il voulait à tout prix le partager aux autres détenus.

 

Baptême pour un nouveau né

Mais Abdel ne voulait pas s’en arrêter là ; il souhaitait être baptisé. L’aumônier protestant l’a donc accompagné dans la préparation au baptême. Puis une fois toutes les demandes d’autorisations validées, la date de son baptême fut fixée au vendredi 10 avril. Une date à laquelle il tenait beaucoup parce que c’était aussi le jour de son anniversaire. Jamais on ne lui avait fêté son anniversaire dans sa famille et il se réjouissait tellement de pouvoir témoigner ce jour-là de son amour avec Jésus, entouré des aumôniers, de quelques détenus et de moi, sa visiteuse. On avait prévu de lui faire une petite fête avec un gâteau d’anniversaire auquel il n’avait jamais eu droit encore ! Mais voilà. Le confinement est arrivé… Abdel était bien déçu, moi aussi !

 

Bye Abdel, je ne t’oublierai pas!

Notre dernière rencontre fut donc le 11 mars et je suis reconnaissante d’avoir pu lui offrir ce jour-là, in extremis, le deuxième livre RENDEZ VOUS DANS LA FORET Puis au début du mois de mai, Abdel fut transféré dans une autre prison. Depuis nous poursuivons nos échanges par courrier seulement.

A ce jour, Abdel va bien. Il me disait dans son dernier courrier être fier et content que Jésus l’ait aussi délivré de la cigarette depuis quelques mois. Il garde la foi ; il m’encourage parfois dans les lettres qu’il m’adresse et prie pour moi. Il me dit qu’il lit un peu la bible et prie chaque jour. Je remercie Dieu d’avoir placé Abdel sur mon chemin, dans une prison… J’ai été témoin du miracle de transformation pour une vie nouvelle avec Jésus.

 

Plus jamais sans Amour

Je sais que Dieu avait aussi inspiré Alain quelques années auparavant quand il écrivait ses livres RENDEZ VOUS DANS LA FORET. Pendant de longues années encore Abdel va devoir rester en prison mais Jésus est maintenant son Ami. Il l’exprime par les messages contenus dans ses courriers : - « les livres d’Alain me donnent le sourire avec ses textes si drôles, il nous fait comprendre des choses avec notre foi, dans l’humour, et ça j’adore. Dites-lui merci de faire du bien à travers ses histoires avec Jésus, et moi j’espère avoir une si belle amitié avec Jésus… - je prie car je sais que Dieu écoute mes prières et qu’il fera ce qu’il faut pour protéger les gens que j’aime et le monde entier car il est juste et bon. - dans ma nouvelle vie avec le Christ, plus jamais je ne vivrai sans Son amour car Il m’a sauvé. » 

 

Je vais continuer

Je sais qu’aujourd’hui et demain Abdel a besoin de nos prières pour que sa foi ne défaille pas. Je veux rendre toute la Gloire à Dieu pour Abdel et ce qu’Il a fait dans sa vie.

Il est vrai que pour moi, ce n’est pas toujours simple et facile d’aller dans les lieux si obscurs et tristes d’une prison mais c’est tellement motivant de pouvoir rencontrer des personnes rejetées de la société pour leur apporter une écoute bienveillante, les encourager, les guider afin qu’ils puissent trouver l’amour et la lumière de Christ et soient ainsi transformés, à l’exemple d’Abdel.

Mais je n’y vais pas seule ! C’est Jésus qui m’accompagne moi aussi, me guide et me protège ! 

 

Marie-Hélène R. 

14 novembre 2020

   

Voici ma réponse: 

Salut Marie-Hélène,

Waou que dire…?  

Je suis vraiment impressionné par ce que seul Jésus est capable de faire quand quelqu’un comme toi l’accompagne dans de tels lieux ...

Mon amitié avec Lui est réelle, alors quand j'écris ces livres, c’est avec Lui. Ok, je me creuse la tête, mais je suis à l'affût de Ses pensées. Je passe du temps à écouter, que je sois dans la forêt, dans mon lit ou en train de faire la vaisselle.

Cette histoire avec Abdel me touche beaucoup, car pour ma part, j'ai juste relaté ce que quiconque peut vivre s’il le désire : Dieu a fait le reste. Je suis heureux de voir que d'autres entrent par cette porte que Jésus a ouverte par Son sacrifice à la croix et grâce à laquelle, tout un chacun peut entrer en relation directe avec Dieu. 

Merci beaucoup d’avoir partagé ce vécu avec moi.

 

Ps: je t’envoie un petit mot pour Abdel….

 

 Alain

   

A toute!  En direct (ou différé)

On se voit tout à l’heure pour un live?

c’est à 19h00 (mardi) et c’est ici :

https://youtu.be/SfHA8XQ3bvY

 

Le vernissage en live

C’était incroyable! vous pouvez le revivre ici (12h!)

https://youtu.be/UiEpD-8Sxvw

Benjamin (mon fils), vous a mis un timing dans la description, ainsi vous pouvez commencer à le regarder où ça vous chante.

En raison du décalage horaire du Canada, certains se sont levés super tôt pour pouvoir nous suivre en direct. C’est super touchant de savoir que vous êtes ainsi chaud patate, tous ces messages d’un peu partout, c’est trop super!

 

Guérisons

On nous a signalé des miracles. (si! si!)

Dieu a guéri des gens physiquement, des internautes, en direct!!! Je me réjouis sincèrement  pour chacun d’eux!

N’hésitez pas à nous le signaler, si ça a été aussi votre cas!

 

RTS La 1ère

En direct à la Radio nationale suisse la première:

Ah oui! la date exacte c’est jeudi 3 décembre 2020, 14h00- 15h00

https://www.rts.ch/play/radio/emission/premier-rendez-vous?id=8272746

 

Ps. je viens de recevoir une invite sur FR2 aussi

   
Vous pouvez vous inscrire ici à la lettre de nouvelle pour recevoir d'autres publications d'Alain Auderset.   " ["post_title"]=> string(5) "Abdel" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(5) "abdel" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-12-01 16:01:04" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-12-01 14:01:04" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(32) "http://www.auderset.com/?p=17413" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(13) "[:fr]Abdel[:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

Abdel

Voici un courrier que j’ai reçu  et publie avec autorisation….   Je m’appelle Marie-Hélène et depuis 13 ans, je suis visiteuse de prison dans le Sud-Est de la France. Ce que je vais vous raconter est l’un des meilleurs souvenirs … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Abdel
object(WP_Post)#5175 (26) {
  ["ID"]=>
  int(17327)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2020-11-26 22:19:36"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2020-11-26 20:19:36"
  ["post_content"]=>
  string(15894) "

 

L’île aux trésors et le Capitaine

L’atelier me fait penser à un vieux bateau de pirates (un peu borderline). Le plancher grince chaque fois qu’un moussaillon traverse le pont. L’équipage, composé de 8 warriors, est au taquet, toutes voiles dehors, et nous nous apprêtons à appareiller. Nous arrivons en vue d’une nouvelle terre d’expériences encore jamais atteinte : un vernissage en ligne, un live d’une journée vu par le monde entier. 

C’est Jésus-Christ notre Capitaine adoré qui nous y a menés. Moi, je suis son second sur l’embarcation et c’est de Lui que je reçois mes ordres. La mer est agitée, beaucoup de vagues. Il y a de ça quelques mois, nous étions sur le point de faire naufrage, alors qu’aujourd’hui avec la sortie du nouveau livre, on a plutôt l’impression d’être sur le point d'atteindre l’île aux trésors.

Mais quoi qu’il en soit, moi ce n’est pas à l’état de la mer que je me fie, mais au regard confiant de mon Capitaine. C’est ça qui me rassure, et la paix qui en résulte en moi, c’est ce qui rassure l’équipage. Ah ! je les aime mes compagnons d’aventure, 3 d'entre eux sont mes propres enfants et le reste, ben... un peu aussi. Même s’ils sont un peu tous en apprentissage, ils débordent de talents et de promesses, on peut se fier à eux, quelque part c’est eux le véritable trésor.

 

L’Esprit

Avec les bénévoles arrivés en renfort, l’atelier ressemble actuellement à une fourmilière. Nous sommes tous autour d’un écran pour voir le résultat de vidéos préparées par l’un et l’autre pour ce fameux vernissage. Lorsque nous avons vu les images d’ambiance que Jean-Vincent  a prises, accompagnées de la musique de mon fils, ça a été un moment de grâce qui nous a laissé quiets. Ce sont juste des moments anodins filmés dans et autour de l’atelier, mais c’est comme si nous pouvions observer l’Esprit-Saint qui habite ces lieux. Silence admiratif…! Purée compagnons, on ne s’en rend pas toujours compte, mais Dieu habite vraiment ce vieux bateau avec nous!

 

Tiens, par exemple l’autre jour :

Sacha, un vieux pote de jeunesse, est venu me voir pour me prendre une commande de livres (il en donne autour de lui je crois). 

- J’écoutais souvent “première rencontre” sur la radio nationale, et je me suis dit que tu devrais y passer!

Hum... je pense à tout ce qui me reste à faire et rien que d'imaginer chercher à atteindre ce beau monde, ça me fatigue. Pfff,  je préfère laisser Dieu se charger de ce genre de trucs, si ça le branche.... Alors je réponds à cet ami :

- ça te dirait de les contacter pour moi?

Sacha prend la balle au bond et accepte. Nous sommes en fin de matinée. Le temps que j’aille manger et revienne, j’avais une invitation officielle dans mes email. C’est la responsable de cette émission qui vient de m’écrire.

Aussitôt, j’appelle Sacha pour savoir si c’était lui.

- hein? non pas du tout, tu rigoles?! je n’ai encore pas eu le temps de faire quoi que ce soit!!!

 

Dingue! en fait c’est Dieu qui se tenait là durant notre conversation, et qui a dû se dire que c’était une bonne idée. Alors Il a remonté le temps, rejoint un autre de mes vieux potes qui faisait de la voile quelque part sur un lac Suisse. Lorsqu’il croise par hasard sur l’eau une dame qui se trouve avoir le même nom que la présentatrice de cette émission qu’il connaît lui aussi, il lui demande si elle est de la famille. PAF! C’était sa mère! Il lui a parlé de moi, et elle à sa fille, et tout s’est enchaîné. Bref, jeudi 3 décembre, je serai en direct de 14h00 à 15h00 sur la chaîne nationale (la première).

 

Quand Dieu habite chez toi

Dieu est très respectueux de notre personne. Même si tu le Lui demandes, Il attendra probablement un petit moment avant de se poser chez toi et se sentir comme chez Lui, car il voudra être sûr de la sincérité de ton invitation. Bien que Tout-Puissant, s’imposer ce n’est pas Son truc : le Créateur est un être doux, bienveillant, patient et délicat... 

Oui, Dieu habite autour de nous sans se faire trop remarquer. C’est quelqu’un de nature modeste. Il nous comble souvent de petits cadeaux inestimables et, faute de reconnaissance, se contente de notre bonheur. 

 

Nos rendez-vous en forêt seul à seul avec Lui au quotidien ne font qu’assoir Sa présence le reste de la journée. 

 

_______

 

Le vernissage en Live

On se voit samedi?

ça sera ici de 9h à 21h…

https://www.auderset.com/accueil/news/vernissage-du-livre-en-live-sur-youtube

 

L’offre de Noël 

Plus que 3 jours!!

https://www.auderset.com/accueil/news/special-noel-2

 
Vous pouvez vous inscrire ici à la lettre de nouvelle pour recevoir d'autres publications d'Alain Auderset.   " ["post_title"]=> string(21) "Quand Dieu habite ici" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(21) "quand-dieu-habite-ici" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-11-27 17:40:04" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-11-27 15:40:04" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(32) "http://www.auderset.com/?p=17327" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(29) "[:fr]Quand Dieu habite ici[:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

Quand Dieu habite ici

  L’île aux trésors et le Capitaine L’atelier me fait penser à un vieux bateau de pirates (un peu borderline). Le plancher grince chaque fois qu’un moussaillon traverse le pont. L’équipage, composé de 8 warriors, est au taquet, toutes voiles … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Quand Dieu habite ici
object(WP_Post)#5208 (26) {
  ["ID"]=>
  int(17319)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2020-11-24 18:04:20"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2020-11-24 16:04:20"
  ["post_content"]=>
  string(25457) "

La rivière de la mort

Pour effectuer la balade en forêt de ce matin, il me faut d’abord traverser une route hyper dangereuse. Je n’en mène pas large, car il me faut longer l’asphalte sur un étroit “sentier” d’herbe avec Spyke mon chien. Un gros camion de plus de 20 tonnes lancé à tombeau ouvert passe à  quelques centimètres de moi 😱😱😱. C’est à croire qu’il doit y avoir un concours de celui qui arrive à écraser tout ce qui dépasse sur la route, (dire que le prix n’est rien d’autre que quelques minutes de gagnées sur une journée qui est de toute façon limitée à 24 heures !). 

Avec une laisse courte, je tiens mon compagnon canin sur ma gauche pour faire “rempart” entre lui et la circulation (😐 hum, super rempart, pas vrai?).On ne sait jamais avec lui, tout à coup que cet Einstein de chien soit pris de la lubie de vouloir attraper un de ces bolides au passage par le parechoc pour compléter sa collection personnelle (il est tellement con ce chien parfois!)

 

Le bras de la forêt

Je passe sous un pont ferroviaire et aussitôt, je pénètre dans un coin de paradis sans pareil. Nous longeons alors une rivière paisible traversée d’un mignon petit pont bucolique. Les véhicules et leurs rugissements ont disparu derrière un bras de forêt, une colline protectrice. Après un petit bout de chemin, je décide de détacher le chien. 

En le lâchant, je suis un peu inquiet de le perdre (il suffit d’une biche pour que je n’existe plus!) mais je sais qu’il a besoin de se dépenser l’animal, de courir, de sauter dans l’eau, de jouer et de s’éclater.  

La voix de l’inquiétude, du doute et de Dieu

Si je suis dans ces bois, c’est avant tout pour passer un temps avec Dieu. Je Lui demande : 

- Seigneur,  tu crois que ça va aller avec le chien?

La première pensée qui me traverse l’esprit me répond :

   - oui, t'inquiète Alain.

Est-ce moi qui pense cela ou est-ce Lui qui me parle? Hum cette question… pourtant avec le temps, j’ai appris à différencier, à reconnaître Sa voix, mais j’ai parfois encore un petit doute. Tous les trois, nous passons par une source. L’eau qui sort des rochers souterrains est d’une pureté transparente fascinante. Mon chien aime beaucoup se baigner dans ce coin : ah Spyke…! je l’aime bien ce bougre de chenapan.

Nous avons continué sur un chemin qui fait une grande boucle dans la forêt. Ce que je craignais le plus est arrivé, le chien a fui.

   - Spyke!! t’es où? allez viens!

pfff rien de rien….Je ne comprends pas. Hum, en y repensant, Dieu ne m’avait pas dit qu’il ne fuirait pas, mais juste que je n’avais pas à m’inquiéter, la nuance est importante!

 

Tout en restant dans les parages de la disparition, et en l’appelant de temps à autre, je me pose là, comme souvent, tranquille, avec pour seule ambition de juste me tenir dans la présence de Dieu. J’adore ces moments (si je puis dire). Dans cette proximité avec Lui, je ressens des choses nouvelles, j’ai une vision que je peine à saisir. Je vois, vis, comme de la structure de rocher qui me pénètre avec douceur, j’ai l’impression qu’Il est en train de me fortifier intérieurement, de nous fortifier l’un dans l’autre. Mais aujourd’hui, notre moment à nous est perturbé par la voix pressante de mes inquiétudes culpabilisatrices : 

   - Et si Spyke est retourné vers la route? et s’il se fait agresser par un animal sauvage qu’il a pris en chasse? Ou inquiète-t-il un autre promeneur de chien innocent?

J'entends au loin la tronçonneuse d'un bûcheron, suivie de la chute fracassante d’un grand arbre, mais pas de chien.

   - Et s’il se fait couper en deux?! Aïe ! j’imagine déjà le désarroi et les reproches de mes enfants : “Papa, tu as perdu notre chien!?!”

 

Je suis Spyke

Je réalise en même temps que j’ai des proches dans mon entourage, qui eux aussi ont, d’une certaine manière, fui le Maître divin. Je me sers alors de l'inquiétude latente pour prier pour eux.  Je demande que, comme devrait faire mon chien avec moi, ils puissent entendre la voix de leur Créateur qui aimerait les avoir en sécurité auprès de Lui. 

Franchement, nous ne sommes pas plus malins que Spyke!

Nous courons si souvent après des envies, des impressions trop dangereuses pour nous et surtout loin de Lui….

 

L'apprentissage de l’écoute divine

Lorsque je relance mon Ami invisible sur le cas de Spyke, il me répond : 

- t'inquiète, reprends ta marche, et lorsque tu arriveras à la fin du tour de forêt que tu as prévu, le dernier bout, je t'enverrai le chien sans que tu aies à appeler.

Je décide de jouer la confiance et m’éloigne du lieu où je l’ai perdu de vue.

Au bout d’un moment, je renonce même à l’appeler, il ne doit de toute façon plus m’entendre. Faire confiance demande du lâcher-prise. Mais ce n’est pas un sentiment qui te tombe dessus, mais une prise de décision.

 

Le paysage change, je débouche dans une vaste prairie qui, elle-même, ouvre sur un ciel bleu infini. Les stries de nuages disposées en une armée disparate ont quelque chose de plus impressionnant qu’un défilé militaire. Wow! J’ai de nouveau l’impression de côtoyer des réalités spirituelles que je n’arrive pas à saisir, tout en les touchant du doigt.

Au loin, j'aperçois le petit pont que j’avais admiré à mon arrivée en forêt, mais dans l’angle opposé. Je le rejoins et le traverse. Je poursuis jusqu'à la route qui tue! Il y a toujours autant de voitures pressées et dénuées de cervelle. Je m’avance encore pour voir si, par hasard, il n’y aurait pas un carambolage de bagnoles entassées les unes sur les autres en raison d’un chien se baladant au milieu de la route… ouf rien.

Je me retourne pour reprendre le chemin et aussitôt, comme une fleur, Spyke accourt vers moi. C’est complètement dingue!... ou plutôt complètement normal en fait, puisque c’est exactement ce que Dieu m’avait prédit.

Voilà, je suis parti rejoindre l’équipe de bénévoles venue m'aider à gérer le nouvel arrivage de livres “Rendez-vous dans la forêt, origine”. 

 

Aujourd’hui, mon temps en forêt, en plus d’un moment chaleureux avec mon meilleur Ami, a été une belle leçon d’écoute… 

 

j’entends un peu mieux qu’avant 😋

   

LIVE

On se voit tout à l’heure dans le live de 19h00, ça sera ici : https://youtu.be/dEVqEmp7q0Y

 

VERNISSAGE

Il aura lieu en ligne. C’est tout un programme télé, vraiment sympa : avec des lives, gags, et témoignages, le programme complet ici : https://www.auderset.com/accueil/news/vernissage-du-livre-en-live-sur-youtube

 

ACTION DE OUF

Encore 4 jours! 4 différents packs à 30 % sur https://shop.auderset.com

Explication / témoignage ici : https://www.instagram.com/tv/CHxtiReDk6B/?utm_source=ig_web_button_share_she


Vous pouvez vous inscrire ici à la lettre de nouvelle pour recevoir d'autres publications d'Alain Auderset.   " ["post_title"]=> string(35) "A l’école de l’écoute de Dieu" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(27) "a-lecole-de-lecoute-de-dieu" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-11-24 18:04:20" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-11-24 16:04:20" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(32) "http://www.auderset.com/?p=17319" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(43) "[:fr]A l’école de l’écoute de Dieu[:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

A l’école de l’écoute de Dieu

La rivière de la mort Pour effectuer la balade en forêt de ce matin, il me faut d’abord traverser une route hyper dangereuse. Je n’en mène pas large, car il me faut longer l’asphalte sur un étroit “sentier” d’herbe avec … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur A l’école de l’écoute de Dieu