Monthly Archives: août 2015

object(WP_Post)#6168 (26) {
  ["ID"]=>
  int(9450)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2015-08-24 16:30:01"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2015-08-24 14:30:01"
  ["post_content"]=>
  string(521) "Affiche Little Nemo expoL'expo sera ouverte durant deux semaines. Du 29 août au 12 septembre. le soir l'auteur présentera un nouveau: One-Man-Show"
  ["post_title"]=>
  string(21) "Exposition à Genève"
  ["post_excerpt"]=>
  string(0) ""
  ["post_status"]=>
  string(7) "publish"
  ["comment_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["ping_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["post_password"]=>
  string(0) ""
  ["post_name"]=>
  string(19) "exposition-a-geneve"
  ["to_ping"]=>
  string(0) ""
  ["pinged"]=>
  string(0) ""
  ["post_modified"]=>
  string(19) "2015-09-23 15:05:57"
  ["post_modified_gmt"]=>
  string(19) "2015-09-23 13:05:57"
  ["post_content_filtered"]=>
  string(0) ""
  ["post_parent"]=>
  int(0)
  ["guid"]=>
  string(31) "http://www.auderset.com/?p=9450"
  ["menu_order"]=>
  int(0)
  ["post_type"]=>
  string(4) "post"
  ["post_mime_type"]=>
  string(0) ""
  ["comment_count"]=>
  string(1) "0"
  ["filter"]=>
  string(3) "raw"
  ["post_title_ml"]=>
  string(53) "[:fr]Exposition à Genève[:de]Ausstellung in Genf[:]"
  ["post_title_langs"]=>
  array(2) {
    ["fr"]=>
    bool(true)
    ["de"]=>
    bool(true)
  }
}

Exposition à Genève

L’expo sera ouverte durant deux semaines. Du 29 août au 12 septembre. le soir l’auteur présentera un nouveau: One-Man-Show More…

Posted in Archives | Commentaires fermés sur Exposition à Genève
object(WP_Post)#6169 (26) {
  ["ID"]=>
  int(9455)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2015-08-24 16:00:28"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2015-08-24 14:00:28"
  ["post_content"]=>
  string(435) "Little Nemo Affiche

L'auteur sera l'après-midi en expo à Genève"
  ["post_title"]=>
  string(20) "Papa show à Genève"
  ["post_excerpt"]=>
  string(0) ""
  ["post_status"]=>
  string(7) "publish"
  ["comment_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["ping_status"]=>
  string(6) "closed"
  ["post_password"]=>
  string(0) ""
  ["post_name"]=>
  string(18) "papa-show-a-geneve"
  ["to_ping"]=>
  string(0) ""
  ["pinged"]=>
  string(0) ""
  ["post_modified"]=>
  string(19) "2015-09-04 13:57:30"
  ["post_modified_gmt"]=>
  string(19) "2015-09-04 11:57:30"
  ["post_content_filtered"]=>
  string(0) ""
  ["post_parent"]=>
  int(0)
  ["guid"]=>
  string(31) "http://www.auderset.com/?p=9455"
  ["menu_order"]=>
  int(0)
  ["post_type"]=>
  string(4) "post"
  ["post_mime_type"]=>
  string(0) ""
  ["comment_count"]=>
  string(1) "0"
  ["filter"]=>
  string(3) "raw"
  ["post_title_ml"]=>
  string(28) "[:fr]Papa show à Genève[:]"
  ["post_title_langs"]=>
  array(1) {
    ["fr"]=>
    bool(true)
  }
}

Papa show à Genève

L’auteur sera l’après-midi en expo à Genève More…

Posted in Archives | Commentaires fermés sur Papa show à Genève
object(WP_Post)#6170 (26) {
  ["ID"]=>
  int(9579)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2015-08-12 15:32:40"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2015-08-12 13:32:40"
  ["post_content"]=>
  string(20822) "

Découvrez la version courte de cette histoire sur ce lien… http://www.auderset.com/blog/je-suis-trop-moche-version-courte

Les doigts de pieds de la honte !

La porte de l'église s'ouvre, laissant s’échapper un air d'été léger, ponctué de rires, aussitôt suivi des musiciens qui ont terminé leur répète. La tête de chacun est déjà sur les plages des vacances à venir... Je range nonchalamment mes câbles de guitare tout en plaisantant avec une jeune ado très enjouée. Assis sur le bord de la scène, je balance mes jambes quand, l'air de rien, elle s'écrie :

- Beurk ! Ils sont trop moches tes doigts de pieds !

Inquiet, je les regarde de plus près : elle a trop raison !

Y sont nuls ces doigts de pieds, pas sexy du tout... y sont trop longs, non ?

pieds étape web

La technique du sable

Situation typique m'arrivant dans ce genre de moments.

- Qu'est-ce que je vous sers ?

De là où elle est, la serveuse du bar de cette plage ne peut pas voir mes doigts de pieds... Dans le doute, j'ai mis au point la technique infaillible du sable :

J'enfonce mes pieds dans le sable et le tour est joué ! Plus personne ne les voit !

(Je peux aussi lui en lancer dans les yeux, mais bon....) Je suis assez fier de ma découverte (bien meilleure que celle de se baigner avec des bottes !) et, au pire, depuis son point de vue, mon gros ventre les cachera… Argl ! Mon ventre ! Je me rapproche encore du bar pour qu'elle ne puisse pas le voir non plus.

Quand, finalement, je relève la tête, je me retrouve nez à nez avec le visage de la serveuse qui me fixe avec un mélange de crainte et de pitié. Son sourcil gauche est froncé et celui qui lui reste (elle n'a que 2 yeux !) est ouvert à son maximum. Sa bouche est entrouverte en coin, mais aucun son n'en sort.

Ok, elle n'a pas vu mes doigts de pieds, mais, par-contre, elle a vu que j'avais un « grain » ! ! ! (Faut que je l'amène au Seigneur celui-là !)

Quartier chaud

(Au moment de l'histoire qui suit, je logeais chez un pote dans un quartier sensible de Montpellier. En cette période de vacances, il m'avait invité à parler dans son église.)

C'est le matin tôt, les mille choses à faire de cette journée et la famille qui les produiront dorment encore. Je traverse l'appartement sur la pointe des pieds, je ne voudrais surtout réveiller personne d'autre en préparant mon rendez-vous avec Dieu !

Le quartier que je traverse avec prudence dort aussi. Où que je me trouve, j'ai souvent la sensation d'être le concierge qui se lève avant tout le monde avec les clefs pour ouvrir la journée.... Ici, le climat qui se dégage a quelque chose d'inquiétant, lourd d'événements tragiques qui se sont déroulés pendant que je dormais. Toutes ces propriétés barricadées par des grilles métalliques et taguées d'insultes, ne font que confirmer le malaise. Qu'est-ce qui a bien pu se produire par le passé pour que les habitants s'enferment ainsi eux-mêmes dans une prison ?

L'oasis polluée

D’instinct, je recherche la compagnie des arbres (Ils me font moins flipper, eux !). J'arrive dans une sorte de parc public entre les bâtiments. C'est ce qui ressemble le plus à ma forêt ici et ça me rassure un peu. Mais la timide rivière qui s'y faufile est clairement traumatisée. La ville a déversé en son sein ses injures gratuites qui ont pris la forme de déchets encore tachés de pubs criardes.

J'ai l'impression alors de comprendre un peu mieux pourquoi ici aussi les arbres (tout comme les humains) se barricadent derrière des épineux. J'ai la sensation de ressembler à ces endroits en ce moment...

- Seigneur, elle m'a fait trop mal au cœur, cette fille, en critiquant mes doigts de pieds !

Qu'est-ce que j'y peux d'être ainsi moi ? !

Mais à quoi as-tu pensé en me créant ! ?

Le mal aimé

Au détour d'une rue, une vitre teintée me renvoie mon reflet. L'observation est furtive mais hyper-concentrée, car elle ne dure que le temps de ma marche. En effet, je ne sais pourquoi, mais il est écrit quelque part dans l'inconscient collectif que s'arrêter pour s'observer soi-même est une infraction sévèrement punie de moquerie et donc de rejet.....

Oh non ! Ce petit vieux de 46 ans, au gros ventre, aux habits dépareillés et à la démarche ridicule, ce... ce bouffon... c'est moi ! ? Je comprends ceux qui n'ont pas su l'aimer durant sa vie...

Arrêt, silence...

Mais ai-je le droit de « le » regarder avec si peu d'amour sous prétexte que c'est moi ?

Jésus l'aime, ce gars ! Il l'aime tellement qu'il a donné sa vie à la croix pour lui.

- Alain, ne pourrais-tu pas l'aimer un peu toi aussi... ?

Tu ne te feras pas d'idoles !

Sur le panneau d'affichage de l'autre côté de la rue, des photos de personnes aux corps parfaits s'étalent aux yeux de tous. Elles, par contre, ont le droit de n'exprimer aucune gêne et de nous fixer du regard avec hauteur. Leur beauté plastique a été retravaillée sur Photoshop.

En réalité, aucune d'elles n'existe vraiment, ce sont juste des idoles faites de mains d'hommes.

Mes yeux se posent ensuite naturellement avec tendresse sur ceux qui attendent le bus juste en-dessous. Ils ont beau être les vaillants pionniers de la journée, leur physique, à eux, n'a rien à voir !

Prendre pour modèle ces images ?! Bonjour la frustration ! Et c'est à chacun ses recettes et ses subterfuges pour cacher sa différence, pour se barricader derrière des styles d'habits et des attitudes de vie artificielles et contraignantes... par peur du regard des autres.

Et si ma façon de me voir était est-elle aussi polluée par tout ceci ?

La beauté selon mon Créateur

Je passe par un parc où l'on croise des coureurs isolés ; probablement soucieux de maigrir dans l'espoir d'être mieux aimés. Et là, je suis émerveillé par la beauté d'un palmier et de cet autre arbre exotique qui ne lui ressemble pas du tout. Ils sont si différents et pourtant magnifiques tous les deux ! Mon Créateur est incontestablement le plus grand artiste qui soit ! ... C'est Lui qui m'a fait, il m'a donc forcément réussi !

Et j'ai compris, une chose :

me trouver beau, c'est lui offrir une louange,

me trouver moche, c'est le dénigrer (Ne suis-je pas créé à son image ?)

Quand le défaut fait la beauté.

La fille au nez (te)

A l'école d'art, une camarade de classe avait - ma foi - un nez fort bizarre. Il avait, je ne saurais dire quoi de disgracieux (pauvre fille...)

Mais à mesure que j’apprenais à la connaître, je la trouvais de plus en plus belle, pourtant j'en suis certain, elle n'avait pas changé !

- Mais quel pouvait bien être ce petit quelque chose qui la rendait si attirante ? C'est pendant le cours d'histoire de l'art (Oui, certains cours étaient... passionnants !), que j'ai compris que c'était incontestablement son nez !

Le gars à l'œil

C'est un peu comme Jean-Frédéric (ce n'est pas son vrai nom) deux bancs plus loin : sur son autoportrait en peinture format géant, il avait exagéré son œil un peu « trop bas ». Bien loin de l'enlaidir, ça lui donnait un air « classe » !

Le canon enrayé

A l'inverse, je croisais aussi des filles canons, en tous points parfaites, mais dont la beauté fondait comme neige au soleil à mesure qu'on réalisait qu'elles étaient mal dans leur peau....

La beauté, c'est dans la tête... et pas seulement dans celles des autres....

doigt de pieds-3 web

La réconciliation

Je me suis donc réconcilié avec mes doigts de pieds. En observant (discrètement) ceux des autres, j'ai réalisé que leur forme est étroitement liée au caractère de la personne. Je trouve ça touchant. Je me demande même pourquoi je trouvais les miens moches, (?) car finalement, ils me plaisent bien, ils sont moi.

De plus - bonne nouvelle - tout n'est pas dit d'avance : on change constamment. Je trouve mon visage d'homme mûr plus consistant que celui sur mes photos d'adolescent encore fade. Je le vois aussi sur mon corps depuis que je creuse quotidiennement ma cave : l'Arnold Schwarzenegger d'âge mûr me ressemble de plus en plus, mais rassurez-vous, je ne suis pas devenu une image idéale, j'ai toujours mon petit bidon et mon air pataud.

Finalement, ce qui m'importe de plus en plus c'est que ce que je dégage mette les gens suffisamment à l'aise pour qu'ils restent eux-mêmes...

Voilà ce qui peut radicalement te changer en ce que tu es :

c'est de te voir tel(le) que tu es vraiment, c'est à dire,

quelqu'un d'infiniment aimé par ton Dieu, ton Papa.

La beauté inaccessible

Je connais une fille qui, toute son enfance, a porté des habits vieillots et a souffert de complexes façonnés par l'éducation misogyne de ses parents. En plus d'être pauvre, sa famille fréquentait une sorte d'église chelou (y en a qui cumulent !). Bref, durant toute sa scolarité, elle n'a connu que mépris, car personne ne la trouvait belle.

Ado, en changeant de milieu scolaire, elle se donna une chance et décida d'elle-même qu'elle avait autant de valeur que les autres et qu'elle était belle ! (Hé oui, comme ça !)

Dieu l'aida à se délester de bon nombre de ses complexes (la religiosité et Dieu ne font pas bon ménage !). Son regard sur elle-même changea et, aussi étrange que cela puisse paraître, celui des autres aussi.

C'est au détour d'une rue de la ville de Bienne que je la croisai pour la première fois. C'était incontestablement la plus belle fille qu'il m'ait été donné de voir en vrai ! J'étais avec Yves (un beau gosse qui chavirait le cœur des plus belles) et apparemment, ils se connaissaient (forcément !). J'étais tant sidéré par la beauté de cette fille que, d'emblée, je renonçai à converser avec elle : soyons sérieux, comment une princesse de son acabit pourrait seulement me remarquer....

C'était ma première rencontre avec celle qui, un jour, allait devenir ma femme... !!

Alain

Pour voir le dessin du mois : http://www.auderset.com/month-draw/dechargez-vos-soucis

Réaction des lecteurs!!

" ["post_title"]=> string(39) "Je suis trop moche ! ( version longue )" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(33) "je-suis-trop-moche-version-longue" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2015-09-25 09:21:58" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2015-09-25 07:21:58" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "http://www.auderset.com/?p=9579" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(47) "[:fr]Je suis trop moche ! ( version longue )[:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

Je suis trop moche ! ( version longue )

Découvrez la version courte de cette histoire sur ce lien… http://www.auderset.com/blog/je-suis-trop-moche-version-courte Les doigts de pieds de la honte ! La porte de l’église s’ouvre, laissant s’échapper un air d’été léger, ponctué de rires, aussitôt suivi des musiciens qui ont terminé … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Je suis trop moche ! ( version longue )
object(WP_Post)#6197 (26) {
  ["ID"]=>
  int(9582)
  ["post_author"]=>
  string(1) "1"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2015-08-12 15:32:37"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2015-08-12 13:32:37"
  ["post_content"]=>
  string(11870) "

Je suis trop moche !

Découvrez la version longue de cette histoire sur ce lien… http://www.auderset.com/blog/je-suis-trop-moche-version-longue

Les doigts de pieds de la honte !

La porte de l'église s'ouvre, laissant s’échapper un air d'été léger, ponctué de rires, aussitôt suivi des musiciens qui ont terminé leur répète. La tête de chacun est déjà sur les plages des vacances à venir... Je range nonchalamment mes câbles de guitare tout en plaisantant avec une jeune ado très enjouée. Assis sur le bord de la scène, je balance mes jambes quand, l'air de rien, elle s'écrie :

- Beurk ! Ils sont trop moches tes doigts de pieds !

Inquiet, je les regarde de plus près : elle a trop raison !

Y sont nuls ces doigts de pieds, pas sexy du tout... y sont trop longs, non ?

pieds étape web

Questions au responsable

Montpellier.

C'est le matin tôt, les mille choses à faire de cette journée et la famille qui les produiront dorment encore. Je traverse l'appartement sur la pointe des pieds, je ne voudrais surtout réveiller personne d'autre en préparant mon rendez-vous avec Dieu !

- Seigneur, elle m'a fait trop mal au coeur, cette fille, en critiquant mes doigts de pieds !

Qu'est-ce que j'y peux d'être ainsi moi ? !

Mais à quoi as-tu pensé en me créant ! ?

Le mal aimé

Au détour d'une rue, une vitre teintée me renvoie mon reflet. L'observation est furtive mais hyper-concentrée, car elle ne dure que le temps de ma marche. En effet, je ne sais pourquoi, mais il est écrit quelque part dans l'inconscient collectif que s'arrêter pour s'observer soi-même est une infraction sévèrement punie de moquerie et donc de rejet.....

Oh non ! Ce petit vieux de 46 ans, au gros ventre, aux habits dépareillés et à la démarche ridicule, ce... ce bouffon... c'est moi ! ? Je comprends ceux qui n'ont pas su l'aimer durant sa vie...

Arrêt, silence...

Mais ai-je le droit de « le » regarder avec si peu d'amour sous prétexte que c'est moi ?

Jésus l'aime, ce gars ! Il l'aime tellement qu'il a donné sa vie à la croix pour lui.

- Alain, ne pourrais-tu pas l'aimer un peu toi aussi... ?

Tu ne te feras pas d'idoles !

Sur le panneau d'affichage de l'autre côté de la rue, des photos de personnes aux corps parfaits s'étalent aux yeux de tous. Elles, par contre, ont le droit de n'exprimer aucune gêne et de nous fixer du regard avec hauteur. Leur beauté plastique a été retravaillée sur Photoshop.

En réalité, aucune d'elles n'existe vraiment, ce sont juste des idoles faites de mains d'hommes.

Mes yeux se posent ensuite naturellement avec tendresse sur ceux qui attendent le bus juste en-dessous : rien à voir !

La beauté selon mon Créateur

Je passe par un parc où l'on croise des coureurs isolés ; probablement soucieux de maigrir dans l'espoir d'être mieux aimés. Et là, je suis émerveillé par la beauté d'un palmier et de cet autre arbre exotique qui ne lui ressemble pas du tout. Ils sont si différents et pourtant magnifiques tous les deux ! Mon Créateur est incontestablement le plus grand artiste qui soit ! ... C'est Lui qui m'a fait, il m'a donc forcément réussi !

Et j'ai compris, une chose :

me trouver beau, c'est lui offrir une louange,

me trouver moche, c'est le dénigrer (Ne suis-je pas créé à son image ?)

doigt de pieds-3 web

La réconciliation

Je me suis donc réconcilié avec mes doigts de pieds. En observant (discrètement) ceux des autres, j'ai réalisé que leur forme est étroitement liée au caractère de la personne. Je trouve ça touchant. Je me demande même pourquoi je trouvais les miens moches, (?) car finalement, ils me plaisent bien, ils sont moi.

De plus - bonne nouvelle - tout n'est pas dit d'avance : on change constamment. Je trouve mon visage d'homme mûr plus consistant que celui sur mes photos d'adolescent encore fade. Je le vois aussi sur mon corps depuis que je creuse quotidiennement ma cave : l'Arnold Schwarzenegger d'âge mûr me ressemble de plus en plus ! Mais rassurez-vous, j'ai toujours mon petit bidon et mon air pataud.

Finalement, ce qui m'importe de plus en plus c'est que ce que je dégage mette les gens suffisamment à l'aise pour qu'ils restent eux-mêmes...

Voilà ce qui peut te changer radicalement:

c'est de te voir tel(le) que tu es vraiment, c'est à dire,

quelqu'un d'infiniment aimé par ton Dieu, ton Papa.

Alain

Je pense l'utiliser dans mon livre « Rendez-vous dans la forêt 2 », n'hésitez pas à de me dire ce que vous en pensez.

Pour voir le dessin du mois : http://www.auderset.com/month-draw/dechargez-vos-soucis

Réaction des lecteurs!!

" ["post_title"]=> string(39) "Je suis trop moche ! ( version courte )" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(33) "je-suis-trop-moche-version-courte" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2015-09-25 09:22:42" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2015-09-25 07:22:42" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "http://www.auderset.com/?p=9582" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_title_ml"]=> string(47) "[:fr]Je suis trop moche ! ( version courte )[:]" ["post_title_langs"]=> array(1) { ["fr"]=> bool(true) } }

Je suis trop moche ! ( version courte )

Je suis trop moche ! Découvrez la version longue de cette histoire sur ce lien… http://www.auderset.com/blog/je-suis-trop-moche-version-longue Les doigts de pieds de la honte ! La porte de l’église s’ouvre, laissant s’échapper un air d’été léger, ponctué de rires, aussitôt suivi des … More… More…

Posted in Blog | Commentaires fermés sur Je suis trop moche ! ( version courte )